Publicité

Les aleurodes : Un nuisible minuscule qui fait des ravages

Ces petites mouches blanches que l’on trouve collées sur la face interne des feuilles font un festin de la sève des plantes sur lesquelles elles s’abattent. Elles ne mesurent que quelques millimètres mais affaiblissent considérablement la plante, allant même jusqu’à la faire mourir.Les aleurodes (il en existe plusieurs espèces) aiment la chaleur et affectionnent les cultures sous serre, sous châssis, mais aussi les plantes d’intérieur ou entreposées dans une véranda. Plantes, fleurs, légumes, les mouches blanches aiment tout ! Une femelle pouvant pondre jusqu’à 600 œufs, autant dire que les ravages peuvent être considérables.

Les aleurodes : Les aleurodes : facteurs d’autres maladies

Si les aleurodes sucent la sève des plantes jusqu’à les faire mourir, elles peuvent aussi être un facteur de développement d’autres maladies. Les feuilles jaunies peuvent devenir collantes à cause de la cire et du miellat sécrétés par les larves, puis devenir noires. Le terrain est alors propice au développement de champignons et autres bactéries.

Les aleurodes : Comment s’en débarrasser ?

Publicité

La première chose à faire est d’isoler, si possible, la plante contaminée afin de protéger ses voisines des parasites. Côté traitement, il existe des insecticides spéciaux mais ils ne sont pas toujours d’une grande efficacité : les aleurodes sont en effet assez résistants aux traitements chimiques. De plus, ces derniers ne peuvent traverser la pellicule située autour des œufs ou des larves, ne pouvant ainsi détruire les ravageurs à venir. Pour agir le plus largement possible, utilisez de préférence un insecticide systémique qui sera diffusé via la sève.

Les aleurodes : Les solutions naturelles

Si vous préférez des traitements plus respectueux de l’environnement et sans danger pour les cultures alentours, vous pouvez vaporiser vos plantes avec un mélange de savon noir (environ 30g de savon pour 1 litre d’eau) à trois jours d’intervalle. Le purin d’orties et les infusions d’ail peuvent également être utilisés. Notez aussi que les aleurodes détestent l’humidité, vous pouvez donc vous en débarrasser en conservant un certain d’humidité et de fraîcheur dans votre serre ou votre véranda.Vous pouvez également introduire une petite guêpe (encarsia formosa), un prédateur naturel qui pond ses œufs dans les larves, les détruisant ainsi. Toutefois cette méthode n’est efficace que si vous cultivez dans un endroit clos, type serre ou tunnel. Les bandes collantes de couleur jaune (les aleurodes sont attirées par le jaune) qui prennent au piège les parasites se révèlent elles aussi efficaces, mais fatales pour d’autres insectes, comme les coccinelles, qui elles, sont utiles au jardin.

Toutes les fiches jardin

Publié par Stéphanie Thibault le Lundi 20 Juin 2011 : 13h51