Publicité

Les araignées rouges : Des parasites gourmands

Minuscules, les araignées rouges (qui peuvent aussi être de couleur verte, orange ou marron) sont pourtant de redoutables ravageurs. Ces parasites, de la famille des acariens, s’attaquent aux plantes, d’intérieur ou d’extérieur, mais aussi aux arbres ou aux arbustes. Une fois sur la plante, elles se nourrissent de la sève et peuvent être fatales. Les araignées rouges aiment la chaleur et la sécheresse, et peuvent se reproduire très rapidement si l’atmosphère leur est propice (une femelle peut pondre jusqu’à 100 œufs, les parasites atteignant leur taille adulte en 7 jours seulement si la température avoisine les 30°C, contre 36 jours s’il fait 15°C). Elles choisiront donc en priorité les plantes situées au soleil et dans les endroits exposés à la chaleur.

Les araignées rouges : Reconnaitre une plante infestée

Les araignées rouges étant de taille très réduite (moins de 1 mm), il est souvent difficile de les détecter. Surveillez donc vos plantes et d’éventuels symptômes. Si les feuilles sont piquetées de petits points jaunes ou blancs, puis deviennent complètement jaunes et se dessèchent, voire finissent par tomber, c’est mauvais signe. Autre indice : si en aspergeant vos plantes d’eau, vous remarquez de fines toiles, c’est certainement l’œuvre des araignées rouges. Il faut alors réagir rapidement.

Les araignées rouges : Comment s’en débarrasser ?

Publicité

Les araignées rouges ne supportent pas l’humidité. Si vos plantes sont peu touchées, les vaporiser d’eau régulièrement à l’aide d’un brumisateur peut suffire à les éliminer. Si l’ampleur du phénomène est plus important, mieux vaut avoir recours à un traitement chimique, plus radical. Il existe dans le commerce plusieurs types d’acaricides. Demandez conseil dans votre jardinerie, car il est souvent recommandé d’alterner différents actifs pour une plus grande efficacité.

Les araignées rouges : Les solutions naturelles

Si vous êtes adeptes des traitements naturels, vous pouvez avoir recours à un autre parasite qui se chargera pour vous de détruire ces indésirables. Le Phytoseiulus persimillis est un prédateur naturel, également de la famille des acariens. Il s’attaquera donc aux araignées rouges, ainsi qu’à leurs œufs et leurs larves.

Les araignées rouges : Peut-on prévenir leur apparition ?

Les araignées rouges détestent l’humidité. En vaporisant vos plantes régulièrement, vous vous prémunissez contre d’éventuelles attaques. Mais il est essentiel de garder un œil attentif sur vos plantes et de réagir à la moindre alerte. Il est toujours plus simple à un problème lorsque celui est peu important.

Toutes les fiches jardin

Publié par Stéphanie Thibault le Lundi 20 Juin 2011 : 16h29