Publicité

Type de plante: 

Poirier, Pyrus communis

Plantation: 

Octobre-Avril

Récolte: 

Juillet-Octobre

Poirier : Quand planter un poirier ?

Le poirier peut être planté de l’automne au printemps, soit entre octobre et avril, mais mieux vaut agir à l’automne pour assurer une bonne prise racinaire durant les mois hivernaux, quand la végétation vit au ralenti.Le poirier affiche tout de même une préférence pour les terrains bien exposés et à l’abri du vent. Il s’accommode de pratiquement tous les sols, même s’il se développe mal dans les sols calcaires ou sableux, car il supporte assez mal la sécheresse. Dans ce cas, pensez à amender votre sol en apportant du compost ou du fumier avant de faire vos plantations, ainsi que régulièrement pour enrichir le sol et favoriser le développement de votre arbre.Le poirier fait partie des espèces dites autostériles. C’est-à-dire qu’il a besoin d’être pollinisé pour donner des fruits. Veillez donc à planter vos arbres deux pas deux, ou à ce qu’un autre poirier pousse relativement près dans votre voisinage.

Poirier : Quelle variété choisir ?

Publicité

Si le poirier pousse dans toutes les régions, certaines variétés s’accommodent mieux de certains climats que d’autres. La poire Guyot par exemple, ou la poire Alexandrine, préfère les régions du sud de la France. A l’inverse, les poires Conférence aiment les régions au climat humide. Renseignez-vous avant de choisir votre arbre.

Poirier : Bien entretenir un poirier

Comme tous les jeunes arbres, le poirier a besoin d’eau pour grandir et assurer une bonne prise racinaire. Vous pourrez espacer les arrosages après un an ou deux, sauf bien sûr en cas de sécheresse.Le poirier demande peu de soins mais a besoin d’être taillé. Intervenez de préférence au début de l’hiver, la taille aura ainsi un effet sur la production des fruits. Comme de nombreux arbres fruitiers, il n’est pas rare que le poirier alterne les années de fortes productions avec des années de moindre abondance. Tailler votre arbre après une année de faible récolte l’aidera à mieux redémarrer à la saison suivante.Veillez à apporter engrais et/ou compost de manière régulière à votre arbre. Veillez également au développement des maladies et l’invasion des insectes ravageurs. Vous pouvez le traiter de manière préventive. La bouillie bordelaise permet de se prémunir contre bon nombre de maladies courantes, mais n’hésitez à agir de manière plus spécifique en cas de besoin.

Toutes les fiches jardin

Publicité
Publié par Stéphanie Thibault le Jeudi 23 Juin 2011 : 15h14