Publicité

Rosiers : les maladies les plus fréquentes : Les pucerons

Minuscules, les pucerons font pourtant des ravages sur les pieds de rosiers. Ils sont l’un des principaux parasites du rosier et, dès le début du printemps, s’attaquent aux bourgeons et aux feuilles tendres pour en sucer la sève. Conséquence : la plante s’affaiblit.Comment s’en débarrasser ? Les coccinelles en sont friandes mais si vous voulez un traitement de plus grande efficacité, vous pouvez recourir au purin de fougère. Il s’agit d’un répulsif naturel contre les pucerons : pulvérisez-le sur vos rosiers lorsque vous arrosez.Vous pouvez aussi agir de manière préventive en ajoutant à votre eau d’arrosage un peu de purin d’ortie. Arrosez les pieds de vos rosiers avec ce mélange, il devrait tenir les pucerons éloignés. Renouvelez le traitement tous les 15 jours.

Rosiers : les maladies les plus fréquentes : La rouille

Il s’agit en réalité d’un champignon. Son attaque se traduit par l’apparition de taches orangeâtres sur le dessus des feuilles, ou de petites cloques, situées sous les feuilles, libérant une poudre orange, d’où son nom de rouille. Cette maladie est répandue de pied en pied par le vent et conduit généralement à la chute des feuilles. Comment s’en débarrasser ? Dès que vous constatez l’apparition des symptômes, éliminez les feuilles contaminées et vaporisez vos rosiers avec un mélange d’eau additionnée d’extrait de prêle.

Rosiers : les maladies les plus fréquentes : Les taches noires

Publicité

Comme pour la rouille, ce que l’on appelle les taches noires sont dues à l’œuvre d’un champignon. Il sévit le plus souvent en été, dans des périodes de fortes chaleurs, et se traduit par un jaunissement des feuilles, où de petites taches noires apparaissent.Comment s’en débarrasser ? Utilisez le même traitement que pour la rouille. Après avoir éliminé à la main les feuilles malades, pulvérisez un mélange à base d’extrait de prêle sur vos rosiers. Vous pouvez également prévenir en les vaporisant d’un mélange de bouillie bordelaise, très efficace pour lutter contre le développement des champignons.

Rosiers : les maladies les plus fréquentes : La chlorose

La chlorose se traduit par une décoloration des feuilles de rosiers, qui deviennent jaune pâle voire blanc, comme sous l’effet du chlore. La chlorose est souvent le signe que vos rosiers peinent à trouver les nutriments essentiels dont ils ont besoin (notamment le fer), et que le sol est trop calcaire ou encore trop humide.Comment s’en débarrasser ? Il existe des solutions « anti-chlorose » prêtes à l’emploi. Elles agiront comme un cocktail de vitamines en apportant aux rosiers le fer qui leur manque pour être en bonne santé. Mais avant de planter vos pieds de rosiers, assurez-vous de bien connaître la nature de votre sol afin de choisir une variété adaptée.

Rosiers : les maladies les plus fréquentes : L’oïdum

Là encore, cette maladie est causée par un champignon. L’oïdum, que l’on appelle aussi le blanc des rosiers, se manifeste par le blanchissement des feuilles et des bourgeons, et apparait souvent aux demi-saisons, lorsque les plantes subissent de grands écarts de températures entre les journées chaudes et les nuits plus froides.Comment s’en débarrasser ? Eliminez les feuilles et bourgeons touchés, ou vaporisez un mélange d’eau et d’extrait de prêle une fois par semaine. Pour tenter de prévenir la maladie, vous pouvez aussi vaporiser sur vos rosiers une solution soufre dès le début du printemps.

Toutes les fiches jardin

Publié par Stéphanie Thibault le Mercredi 22 Juin 2011 : 14h22