Publicité

Tout savoir sur le compost : Faire un bon compost : mode d’emploi

Il y a plusieurs choses à savoir pour faire un bon compost. Plus il y a de constituants variés, meilleur sera votre compost : veillez donc ce qu’aucun ingrédient ne représente plus du quart de votre compost. Le compost, pour se décomposer, a besoin d’un peu de lumière mais surtout de beaucoup d’humidité. Il préfèrera donc les coins ombragés.Veillez à ce que votre compost soit toujours en contact avec le sol de votre jardin. C’est par le sol du jardin que champignons, insectes et larves viendront s’installer dans votre compost pour en dégrader les déchets. Couvrez votre bac à compost avec un couvercle ou une bâche. Cela permet de maintenir la chaleur nécessaire au développement des bactéries et insectes qui se chargent de la décomposition.Aérez votre compost en le remuant de temps en temps à l’aide d’une fourche, et veillez à ce qu’il soit toujours humide : en cas de fortes chaleurs vous pouvez l’arroser régulièrement (avec de l’eau de pluie c’est mieux !). Evitez les déchets trop gros, qui mettent plus de temps à se dégrader. Hachez ou découpez-les en cas de besoin.Attention : décomposition ne signifie pas pourriture ! Si votre compost commence à sentir mauvais, c’est qu’il est en train de pourrir. En revanche, si votre composteur dégage de la chaleur, c’est normal : elle est due au processus de décomposition. Bon à savoir : Pour faire du bon compost, il faut être patient. Il faut 6 à 12 mois pour que le processus de décomposition s’achève.

Tout savoir sur le compost : Ce que vous pouvez mettre dans votre compost 

Tontes de gazonCendres, sciures et copeaux de bois Restes alimentaires : de fruits et de légumes (non traités), couenne, coquilles (d’œufs et de fruits secs), marcs de café et de raisin, thé, restes de poisson, croûtes de fromage…Papier et carton : journaux déchirés, rouleaux de papier toilette, boîtes à œufs, mouchoirs en papier…Fumier (cheval, porc, bovin…) et litières animales biodégradablesVégétaux : restes de tailles (sauf les branches de plus d’1cm de diamètre), feuilles mortes et feuilles saines, paille, orties, fleurs fanées, aiguilles de conifères, algues de mer (dessalées)…Tissus faits de fibre naturelleFonds de jardinières et de pots de fleursPlumes, cheveux, poils, ongles

Tout savoir sur le compost : Ce que vous devez éviter de mettre dans votre compost

Publicité

Graines et racines de mauvaises herbesRestes de viande : on la déconseille généralement car elle attire les animaux et dégage une très forte odeur de décomposition.Chapelures d’agrumes (elles repoussent les insectes nécessaires à la formation du compost)Toute branche de plus d’1cm de diamètreVégétaux malades ou sensibles aux maladies (qui pourraient contaminer votre compost)Métaux, verre, tissus synthétiques, plastique et toute substance polluante

Tout savoir sur le compost : Comment choisir son composteur ?

En bois ou en plastique, fait maison ou non, le choix du composteur ne tient qu’à vous. Reste qu’il vous faut prévoir de quoi le couvrir si vous le construisez vous-même, et que vous devez veiller à l’emplacement : dans un coin plutôt ombragé, à même la terre et en plein air.Vous pouvez également vous renseigner auprès de votre municipalité : dans le cadre de mesure éco-citoyennes, certaines mairies procurent des composteurs gratuitement ou à un prix réduit.

Tout savoir sur le compost : Comment utiliser son compost ?

Le compost s’utilise comme un engrais et peut être utilisé dans tout type de cultures. Pour fertiliser le sol, il faut le mélanger aux couches superficielles du sol, au début du printemps de préférence. Veillez à ne pas l’utiliser s’il n’est pas bien décomposé, il pourrait faire plus de mal que de bien à vos plantations. Lorsque votre compost est prêt, n’utilisez pas tout. Laissez-en toujours un peu qui servira de base de décomposition pour le compost à venir. Vous pouvez aussi en extraire ce que l’on appelle le thé de compost. C’est en fait tout simplement un jus de compost. Faites tremper un sac en toile rempli de compost dans de l’eau de pluie pendant une semaine : le tour est joué ! Vous pouvez l’utiliser pour arroser vos plantes, à l’intérieur comme à l’extérieur.

Toutes les fiches jardin

Publié par Elodie Barakat, journaliste santé le Jeudi 23 Juin 2011 : 10h44