Depuis quelques jours, on les voit passer dans les rues de Paris. Les Vélib' (vélos, en langage parisien), leur lumière bleutée, leur garde-boue "gris nacré" (selon les propres termes de Bertrand Delanoë)... Avec ça, c'est presque les vacances !

Pour l'instant, 10 600 deux-roues ont été mis en service. Les bornes et lignées de rangement ont poussé dans nos quartiers, en une nuit, presque comme par magie. Et sur la carte, ça fait déjà pas mal. D'ici la fin de l'année, une multiplication par deux est prévue: 20 000 Vélib' sont déjà annoncés. Effet de masse ou de surprise, les Vélib' désertent déjà leurs pénates... Alors on se dit qu'heureusement, la Mairie a pensé à tout.
Chez JC Decaux, fournisseur des Vélib', on prévoit 250 000 utilisations par jour.

Une affaire qui roule !
Côté Vélib', le procédé élaboré est juste... simplissime. En quelques minutes, sur la borne, je m'abonne (29 € par an, soit 8 centimes d'euros par jour, 1 € par jour ou 7 € par semaine) ou je profite de la première demi-heure gratuite, je prends un vélo, je roule, je prête attention aux voitures et aux piétons. Je le pose à la borne, je vais au cinoche, et hop en sortant j'en prends un autre. Plus de soucis d'antivol, plus d'angoisse de casse ! Le mécanisme a déjà roulé sa bosse à Rennes, à Lyon, à Toulouse, à la Rochelle (depuis 1974 !) et à Aix-en-Provence.

Et mes fesses ?

La bicyclette, c'est hype. Eh oui, la preuve : elle s'expose chez Colette, avec "Joy Ride". Le jour de l'arrivée du Tour, on y diffusera même des films consacrés au vélo, pour le premier "Bicycle Film Festival" ! Mais encore une fois, on est en retard : cela fait 7 ans que New York lui rend cet hommage...

Publicité
Pour celles qui hésiteraient encore... Les fesses, pensez à vos fesses ! Le vélo, c'est du sport. Nous, on le pratique sans dopage et on renforce nos quadriceps. Sans parler de la position de la danseuse, garantie au bout de quelques semaines de pratique d'un fessier en acier.Et puis, le vélo c'est écolo, ce qui n'est pas un mal en ces temps de réchauffement climatique. Aller en bicyclette au boulot, c'est aussi faire une croix sur le stress des horaires des transports en commun, les odeurs de transpiration du métro ou du bus. Enfin, si en voiture, la moindre hésitation routière se transforme en dispute... A vélo, c'est de la balade. Plus belle la vie en vélo !
Publicité

En savoir plus

Le Vélib' à ParisLe Vélo'v à LyonLe Bicycle Film Festival, pour la première fois à Paris du 26 au 29 juillet.L'expo Joy Ride chez Colette

Publicité