Seules les vierges étaient admises dans le public lors des Jeux antiques.
Les femmes ne concourront qu'à la 2e Olympiade, en 1900 à Paris et contre l'avis de Pierre de Courbertin.
Si la parité des athlètes en compétition est "presque" atteinte aujourd'hui, les femmes seront interdites de saut à ski en 2010 aux Jeux d'hiver de Vancouver.
Les J.O., ou une grande épreuve féminine, toute l'histoire...

Il était une fois les J.O.

La légende veut qu' Héraclès, en 1100 avant JC, ait lui-même organisé les premières compétitions sur piste, fixé l'emplacement et les dimensions du premier stade, instauré la course comme premier concours et couronné le vainqueur d'un rameau de l'olivier sauvage...

La première grande restauration des J.O. a eu lieu en Grèce, à Olympie, en 776 avant JC, à l'initiative d'Iphitos, roi de l'Elide, petit Etat grec où se situe Olympie... Alors que des conflits fratricides déchiraient les Grecs, il consulta une prophétesse pour tenter d'épargner une guerre à son peuple qui lui conseilla de rétablir des Jeux. Courses en armes et autres jeux hippiques auraient alors été rajoutés au programme des compétitions. Un mois avant le début des jeux, la "trêve sacrée" était proclamée à Olympie afin de préserver la sécurité des voyageurs qui s'y rendaient...

Publicité
Ces jeux, qui ont marqué le début du calendrier olympique, perdureront jusqu'en 393, quand Théodose Ier, empereur d'Orient et d'Occident, ordonnera l'abandon des rites et des lieux de culte païens sous l'influence d'Ambroise, évêque de Milan...
Publicité