Acheter, tout acheter !
Acheter, vendre, revendre, racheter, c'est le quotidien des traders d'E-bay, qui scrutent les évolutions des ventes comme on suit le cours de la bourse.
Frénétiques, les vendeurs (res) regardent leur porte-monnaie gonfler en direct et les acheteurs (ses !) s'arracher les produits les plus abracadabrantesques !
Le dernier joujou techno à la mode : déjà sur e-bay. Un incunable de Demis Roussos période Aphrodite Child : sur e-bay. Les bottes tout cuir de la collection automne hiver 2007 en taille 39 : sur e-bay !
Du rare, donc du cher, comme des bonnes affaires digne des soldes de supermarché : e-bay tient autant d'une caverne d'Ali-Baba pour collectionneurs que d'un Mont-de-piété virtuel.

Vendre, tout vendre !
Quand on voit de vieilles pièces de monnaies s'envoler pour des milliers d'euros, on se dit que tout est possible ici-bay. En 1995, un pointeur laser cassé fut le premier objet mis en vente sur ce premier site d'enchères. Depuis, le ballon de David Beckham, un avion Gulfstream II Jet, l'écharpe du Dalaï Lama et une Ferrari Enzo ont été vendus en ligne...
Encore plus fort ? Eh bien, en décembre 2005, une bourgade californienne de 25 âmes a été vendue à un particulier pour 1, 8 million de dollars... Oui, une ville !

e-business

Vive le e business !

200 millions de e consommateurs Les enchères en ligne sont devenues un jeu, avec achats compulsifs et inconsidérés à la clef. Car attention, quand on gagne une enchère, on est obligé de payer. On a vu bien des mamans obligées d'envoyer un gros chèque pour assumer les e-courses de leurs rejetons shop-addict... Né il y a 11 ans, e-bay, c'est aujourd'hui 200 millions de consommateurs de tout et n'importe quoi. Mais surtout de n'importe quoi !Après deux tempêtes de neige et l'amas d'un monticule de neige plutôt colossal devant chez eux, des américains ont vendu sur eBay des échantillons de Blizzard I et Blizzard II pour 99 cents. Des sachets de neige...

Publicité

Ma petite e entreprise Puisque sur e-bay on peut vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, vendre des étoiles et pourquoi pas son âme au diable, certains ont donc sauté sur l'occasion pour arrondir leurs fins de mois, ou même créer une véritable petite entreprise.

Publicité
Et l'anecdote devient fait de société. 15 000 Français gagneraient leur vie grâce à l'e-commerce sur des sites Internet comme e-bay. D'ailleurs, un allemand vient même de mettre son emploi aux enchères !Mais la version pour particuliers de la loi sur la "Confiance dans l'économie numérique" rappelle que les règles de commerce classiques s'appliquent également à Internet. C'est-à-dire payer des impôts et s'acquitter de la T.V.A. La brocante a fait sa révolution virtuelle.

Le site de Price MinisterLe site de eBay

Publicité