Autrefois, on se couchait et on se levait avec le soleil... Et été comme hiver, minuit était à peu près au milieu de la nuit. Des milliers d'années durant, le rythme du corps humain s'est calqué sur l'ellipse solaire...
Mais aujourd'hui, on est un peu décalés. Heure d'été, heure d'hiver, lever tôt, métro-boulot-dodo. Bref, le cycle harmonieux est rompu.
Un remède : la luminothérapie !

La dépression saisonnière

En hiver, les dérèglements peuvent s'accentuer encore. Il fait trop froid et les journées sont trop courtes. Et puis c'est trop injuste de devoir s'extirper de la couette dans le matin gris. Et puis, on a trop la flemme et ce n'est pas qu'une impression ! Le corps médical a trouvé un nom pour ce coup de pompe saisonnier : "le blues hivernal". Voilà pourquoi l'hiver venu, nous devenons ronchons, fatiguées, désabusées, lassées, "bluesy", quoi. Ce phénomène, particulièrement notable entre les mois d'octobre et avril, peut même se transformer en une véritable dépression, dite "saisonnière". Ce mal-être se traduit parfois par une sensation d'abandon ("personne ne m'aime") et de tristesse.

A lire aussi... Se ressourcer à l'ayurvéda | Sept plantes contre l'insomnie | Thermalisme, l'eau qui apaise | Pourquoi pas une cure détox ? | Cure détox mode d'emploi

Publicité
Publicité