Coup de Lov' ?

Le projet de loi sur la parité adopté en conseil des ministres. A quoi ça sert ? Constat des évolutions et zoom sur cette prétendue avancée.

La parité avec un - e ?

Coup d'boule

Publicité
Parité, le mot fait rêver. Ou soupirer ! Depuis 2000, la loi a changé (un peu) les choses : oui la France compte 47 % d'élues dans les conseils municipaux et régionaux, mais encore seulement 7 % de mairesses, 12 % de députées et 17 % de sénatrices... Constat donc : la loi sur la parité n'a pas porté ses fruits...Le manque de femmes engagées et le nombre d'élus mâles sortants auraient freiné la mixité politique. Pire, il s'avère que les partis préfèrent parfois payer des amendes (prévues dans les budgets de campagne !) plutôt que de mettre des femmes en avant.
Publicité

Le gouvernement a donc adopté le mardi 28 novembre un projet de loi qui étend l'obligation de parité à toutes les instances. Dommage, ce texte ne s'applique pas pour les législatives.

Quant aux pénalités, elles seront augmentées de 50 % afin de les rendre plus dissuasives. "Nous allons essayer de préserver la parité pour les hommes", a même ironisé Michèle Alliot-Marie.