Loin des caricatures de cinéma, "Point de Vue" vous invite, lui, chaque semaine, à rencontrer le gotha. L'authentique. Comment reconnaître les vrais des faux ? Car "aristocratie n'est pas noblesse", précise à juste titre Jacques de Crussol, duc d'Uzès, premier duc de France. Education, patrimoine, découvrez comment vivent les familles les plus titrées. Et s'il n'est pas toujours simple d'assumer une particule - notre grand reporter Adélaïde de Clermont-Tonnerre en témoigne -, tous sont fiers de leurs "privilèges": des noms illustres et des châteaux qui, à travers les siècles, racontent leur histoire.
La nôtre aussi. Les aristos feront toujours rêver.

Le Duc d'Uzès : "Aristocratie n'est pas noblesse"

Que vous apporte votre titre ducal dans votre vie quotidienne ? Est-ce un plus ou un handicap ?

Le Duc d'Uzès : Le fait de porter un nom ancien qui se confond avec l'histoire de France est parfois écrasant, du moins à l'adolescence. On se pose des questions : va-t-on pouvoir continuer la lignée, en sera-t-on digne ? Et puis, on en fait abstraction, on mène sa vie. En vieillissant, on comprend que l'on a une responsabilité. Que l'on représente un petit témoignage de l'ancienne France, non par soi-même mais par la famille. On peut souhaiter poursuivre dans cet état d'esprit et même le transmettre à la génération suivante tout en l'adaptant à ce monde qui change si vite. Je n'ai jamais ressenti mon nom comme un handicap. Vous savez, les vedettes du show business sont beaucoup plus connues que nous ! Relativisons les choses.

Aristos : Comment vivent les vrais ? © Point de vue

Charlotte de Turckheim a appelé son film "Les Aristos". Quelle différence faites-vous entre aristocratie et noblesse ? L'aristocratie est une élite. Un grand savant, un grand artiste, un grand industriel font partie de l'aristocratie. La noblesse fut cet ordre où l'on n'entrait que par la naissance ou l'anoblissement par le roi. Aujourd'hui, on confond ces deux termes. La noblesse existe historiquement mais, plus légalement, nous sommes en république. Certains nobles peuvent être aristocrates. Mais les aristocrates ne peuvent plus devenir nobles.

Publicité

Quel type d'éducation avez-vous reçu ? Une éducation parfaitement adaptée au monde d'aujourd'hui. J'ai fréquenté de nombreuses écoles, j'ai obtenu une maîtrise de droit, j'ai également un MBA de l'université Columbia (Etats-Unis).

Publicité
Quel type d'éducation donnez-vous à votre fils ? On part toujours avec de bons principes sans savoir quel sera le résultat. A 9 ans, Charles est beaucoup plus moderne que moi. Il voyage, étudie en anglais, parle italien avec sa mère et se promène dans la rue en français. Nous le préparons à être ouvert à ce monde où les frontières s'abolissent.

"Les aristos" de Charlotte de Turckeim

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité