Un amour de rêve et deux carrières internationales pour la bellissima et le gentleman mauvais garçon... Monica et Vincent conjuguent tous les fantasmes. A tel point que Dior ou Cartier pour elle, Saint-Laurent pour lui, les ont choisis comme ambassadeurs.

Limousine et vison

Elle descend de la limousine, ajuste frileusement son étole de vison, remonte le bas de sa robe, s'arrête une seconde, sourit. Pour le soixantième anniversaire de la maison Dior, avenue Montaigne, dont elle est l'une des ambassadrices, on n'a vu qu'elle, la Bellucci, pulpeuse, moue divine et regard noir. Par ces temps d'incertitude, plus que jamais, les hommes rêvent de se réfugier dans ses bras. Née en Ombrie (Italie), le 30 septembre 1964, issue d'un milieu aisé, Monica devient mannequin presque par hasard. Très vite, la voilà égérie de Dolce & Gabbana. Très vite elle se lasse : "Cette image s'est révélée trop restreinte. Au cinéma, elle prend vie. Quand on a un physique considéré comme joli, la beauté est un masque qu'il faut faire bouger, sinon, l'image figée vous emprisonne."

'Plus' d'infos ! Le site de Point de vue, meilleur magazine people de l'année | 'Plus' de people sur FP !

Publicité
Publicité