Qu’ils l’avouent ou non, les politiques disputent le monopole du bistouri aux stars de cinéma. Eux aussi y ont recours plus souvent qu’on le croit pour soigner leur image. Zoom sur ceux qui ont un peu triché…

Dominique Strauss-Kahn

© DPA/Abaca Press

 

En 2003, Dominique Strauss-Kahn est discrètement passé par le cabinet de son chirurgien esthétique pour un petit souci de paupière tombante qui, au dire de son entourage, lui donnait « l’air inquiétant ». Une intervention, un régime et quelques séances d’UV plus tard, il apparaissait comme l’un des favoris pour représenter le PS aux élections présidentielles suivantes. C’était bien sûr sans compter sur Ségolène Royal…

 

Source: Libération.fr

Publicité