Publicité

Nicolas Sarkozy

En 2008, des pirates informatiques ont réussi à subtiliser les coordonnées bancaires de l'ex-Président de la République, rien que ça ! Ils s'en sont servi pour ouvrir des comptes téléphoniques et effectués des petits achats en ligne, afin de ne pas attirer les regards. Moins de quinze jours après, les enquêteurs mettent quatre personnes en examen, tous qualifiés de « petits escrocs ». Pour les policiers, ils ignoraient certainement qu'il s'agissait là des coordonnées du président. Quand on a la guigne...

 

Publicité