C'est le caractère divertissant de toute love story royal à épisodes. Il faut avoir une forte intuition pour anticiper les rebondissements vécues par des acteurs... le plus souvent dépassés par les péripéties de la "vraie vie". Tout le monde attendait Charlene en novembre au balcon du palais lors de la Fête Nationale. La jeune femme a fait faux bond, laissant depuis supposer une rupture avec Albert. Et voilà que la belle Sud-africaine réapparaît à ses côtés, samedi dernier, dans la loge princière du stade de football Louis II, lors du match Monaco-Marseille.

De la tribune, le souverain suit, entre euphorie et abattement, les évolutions de ses joueurs. Charlene contemple quelque peu interloquée, voire franchement amusée, les mimiques indescriptibles du prince. Mais bien plus que la défaite monégasque lors de cette soirée de championnat, la chronique royale retient que la jeune femme profite d'un arrêt de jeu... pour chercher les lèvres de l'homme qu'elle aime. Ce tendre baiser charme alors toute l'assistance. Albert et Charlene, amoureux encore !

Mais qu'augure ce retour, presque en catimini, de la naïade sud-africaine sur le Rocher ? Un séjour prolongé, avec à la clef l'espoir d'une union officialisée par le palais ? Ou bien s'agit-il d'un ces chassés-croisés auxquels nous a habitué le couple? L'événement alimente à nouveau toutes les spéculations.
Le couple n'avait en effet pas été vu en Principauté depuis septembre dernier. Bien sûr, il y avait eu cette romantique soirée de réveillon dans un chalet d'Innsbruck, puis en février la présence de Charlene à une soirée caritative offerte par la princesse Caroline à Johannesburg, et enfin l'anniversaire du prince, le 14 mars dernier, fêté ensemble aux Bahamas !

L'été à Monaco

Mais depuis, l'histoire se languissait de ces deux principaux protagonistes. Albert avait vite été repris dans les filets de sa fonction souveraine, multipliant les voyages officiels de la Chine au Japon en passant par la Suisse. Absorbé qu'il était par les dossiers, celui du nouveau port de Monaco ou la création de sa fondation pour l'environnement. De son côté, la nageuse s'astreignait à de longues heures d'entraînement dans la piscine de Richards Bay, en Afrique du Sud, sous la férule de son nouvel entraîneur yougoslave Branny Ivkovic. Mais voilà que Charlene annonce maintenant vouloir préparer les Jeux Olympiques de Pékin dans les bassins de Monaco. "Parce que c'est l'hiver en Afrique du Sud et que je préfère m'entraîner dans un lieu à ciel ouvert". Le prétexte semble un peu mince. C'est pourtant bien le motif invoqué par la jeune femme lors d'une interview accordée au magazine allemand Bünte.

Un entretien dont le seul thème a tourné autour de son avenir de championne de haut niveau et de ses actions philanthropiques. "J'espère absolument me qualifier pour les Jeux de Pékin qui seront les derniers pour moi". Le sport donc. Rien que de longues heures d'entraînement, et des kilomètres en dos crawlé, sa nage de prédilection. Respectueux de ses objectifs, Albert l'épaule, et a organisé au mieux les débuts de sa villégiature à Monaco. Charlene, de son côté, s'attache humblement à ne pas créer d'interférence entre elle et la personne du souverain. Face aux interlocuteurs indiscrets, Charlene a déjà mis en garde les médias : "On peut spéculer autant qu'on veut, je ne donnerai aucun commentaire. Ma relation avec Albert relève de ma vie privée".

Et pourtant, d'après des informations concordantes, le séjour sur la riviera de la jolie blonde devrait se poursuivre pendant trois longs mois. Charlene prend à Monaco ses quartiers d'été. La jeune femme s'est d'ailleurs installée au Park Hôtel, une résidence luxueuse, avec vue imprenable sur la Méditerranée et la forteresse des Grimaldi. Pour l'instant, les agendas du souverain et de Charlene sont séparés. Tandis que Son Altesse Sérénissime mettait la dernière main à la lettre de félicitation adressée à Nicolas Sarkozy, le nouveau président de la République Française, soulignant leur souci commun de la préservation de la planète, Charlene se prêtait au jeu d'une séance de photographies dans le cadre d'un sponsoring pour la marque automobile Audi.

Publicité
Elle n'a pas accompagné le prince mercredi à une soirée au Musée Océanographique où un documentaire sur la plongée en apnée a été projeté. Sa présence attendue samedi à la 40e édition du concours de bouquets du Garden Club, présidée par la princesse Caroline, n'est pas confirmée.
Publicité