''Je suis toutes les femmes
Je vis vos joies et vos mélodrames
Je suis sentimentale et parfois femme fatale aussi
Que l'on me condamne si mon cœur s'enflamme
Devant les projecteurs qui me visent en plein cœur
Chaque nuit...''

Dalida, c'était tout.
Le charme de la force de l'âge, la fragilité assumée d'une femme mûre.
Le parti pris de mélanger allégrement le divertissement rococo-disco-paillettes à la profondeur des textes mélancolico-intello de Léo Ferré.
Toute La femme, Dalida était toutes Les femmes : amoureuse, professionnelle, forte face à l'adversité et fragile dans le doute, rêvant de monter sur scène dans un fourré lamé vert pomme de Saint-Laurent le jour et le soir, et de retrouver l'amour dans la discrétion d'un salon élyséen...

 

L'amour de la vie, malgré tout. Ses histoires sont tragiques, la sienne aussi. Elle est comme hantée par les hommes fantômes qui se suivent et se ressemblent. Dalida aura vécu plus que quiconque la douleur d'aimer, mais surtout, de ne plus pouvoir.

C'est ce qui fait les mythes et c'est ce qui fascine. Marilyn - Dalida, même combat. Blondes à pseudo, amoureuses des hommes du pouvoir, attirées par la scène et étincelantes comme des étoiles. C'est pour cela qu'elles restent.

Parce qu'elles étaient si proches de nous, parce qu'elles étaient si loin aussi...

 

2007 est l'année Dalida

2007 est l'année Dalida. Une multitude de manifestations et d'hommages auront lieu dès le 3 mai, date anniversaire de sa disparition. Et c'est surtout Paris et son ami Bertrand Delanoë qui créent l'événement avec une grande exposition à l'Hôtel de ville.

Paris qui accueillit la jeune Yolanda Gigliotti. Une Miss Egypte aux cheveux de geai et aux yeux bordés de khôl. Paris où elle devint Dalida, sirène blonde gansée de strass, reine incontestée des shows.

De la fraîcheur de "Bambino" à l'envoûtant "Paroles, paroles" avec Alain Delon, du petit bikini aux interprétations des plus grands poètes, Dalida, naturellement tragédienne, aura osé tous les styles musicaux, lancé danses et modes vestimentaires et surtout rester populaire auprès de tous les publics.  

L'expo "Dalida, une vie..." est un hommage éclatant et élégant à la femme intelligente et sensible que fut Yolanda, et à l'artiste unique au parcours exceptionnel que fut Dalida.

Celle qui voulait mourir sur scène n'en finit plus de ressurgir vivante, brillante, éternelle, et n'a, finalement, jamais vraiment disparu...

Publicité

Et rien que pour le plaisir, un extrait très femmesplus d' "une femme à quarante ans"...

Publicité
''On est une femme à 40 ansL'amour et l'amitié s'arrangentDans un bonheur qui se mélangeOn est une femme à 40 ansOn est une femme tout simplementOn a la force et l'expérienceOn sait tout pardonner d'avance..."

Plus d'infos  

Dalida, le diaporama de l'exposition parisienne ici !Dalida sondage ! Votre avis sur Dalida ici !

Des liens utiles

La suite des paroles de la chanson "Une femme a quarante ans"Le site officiel de DalidaToutes les paroles des chansons de Dalida

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :