Cette année encore, les stars ont briller sur la Croisette... mais pas toutes pour les mêmes raisons. Si beaucoup ont fait preuve de charme et d'élégance, d'autres avaient elles aussi mis le paquet pour retenir l'attention, mais avec beaucoup moins de classe. Palmarès des stars qui ont encore du chemin à faire en matière de chic.

On ne sait plus où donner de la tête ! Après 10 jours de festivités, l'heure est à la remise de prix. Ayem, qui a démarré fort avec le premier incident de petite culotte de cette 67e édition du festival de Cannes, est en bonne position pour remporter la palme du vulgaire. Qu'elle dévoile "accidentellement" son slip en dentelle ou qu'elle arbore une décolleté prêt à déborder, la starlette a sans aucun doute marqué des points. Mais Nabilla n'est pas en reste. Qui mérite la Palme du mauvais goût ? A vous de juger !