A trois semaines de son départ pour l'Irak, l'Angleterre tremble déjà pour son prince courage. Mais s'indigne aussi de ses frasques que rien ne semble pouvoir endiguer. Portrait d'un jeune homme déroutant.

Harry héros ou tête brûlée ?© Point de Vue

Harry héros ou tête brûlée ?

Vous le croyez occupé à peaufiner son entraînement avant sa plongée au cœur de la guerre et de l'Irak ? Le sous-lieutenant Harry de Galles est en permission... à la Barbade, avec sa fiancée Chelsy Davy. Son emploi du temps ? Grasse matinée au bord de la piscine d'une des villas privées d'un hôtel de rêve, virées en jet-ski, avec Chelsy en croupe, courses effrénées contre le bolide de Sean, le frère de la belle, tandis que les policiers chargés de la protection du prince suivent comme ils peuvent... Et sous le soleil impitoyable, le jeune officier lutte contre la soif à coups de punchs, sans arrêter de fumer comme un sapeur. Un entraînement de choc. La presse anglaise ne se prive pas de commentaires acides.

Publicité

Et ce d'autant plus que ses supérieurs hiérarchiques viennent de le réprimander après une série de virées nocturnes qui ont révélé les limites de sa résistance à l'alcool. Le sous-lieutenant de Galles a été prié de donner une meilleure image de l'armée britannique en général et des Blues and Royals, son régiment d'élite, en particulier. Surtout à la veille de son départ pour l'Irak.

Publicité
Il n'empêche, entre William et Harry, l'armée a déjà son chouchou... le cadet. A la retraite depuis peu, le général sir Mike Jackson n'est plus astreint au devoir de réserve. Il le fait savoir fort et clair. "Les deux garçons ont donné satisfaction mais Harry est particulièrement fougueux, a-t-il déclaré lors d'une conférence, à Brighton, le 29 mars dernier. Il aime la vie et se jette dans la bagarre à tout propos. Il est très aimé de ses soldats. Malgré tout le respect qui lui est dû, je ne pense pas que William serve très longtemps sous les drapeaux."

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité