Son père vient de s'éteindre à 89 ans. Bouleversée, la duchesse de Cornouailles a annulé tous ses engagements officiels pour la semaine.

La douleur de Camilla

Derrière le cercueil drapé de l'Union Jack, une femme mène le deuil, droite et désespérée parmi l'assistance vêtue de noir.

Il fait beau en ce 16 juin, devant l'église de la Sainte-Trinité, à Stourpaine, dans le Dorset. Un soleil blessant, qui avive la souffrance. La duchesse de Cornouailles ne faiblit pas, elle veut faire honneur à son père, le major Bruce Shand, qu'elle suit une dernière fois. A côté d'elle, outre ses enfants, Tom et Laura, le prince de Galles, une ride de tristesse creusant son front, William et Harry venus assurer leur belle-mère de leur affection. Ils sont cent cinquante parents et amis sous les voûtes de la petite église du xve siècle. Le service funèbre est mené par le révérend Stephen Colton, l'homélie est dite par le révérend Peter Ball. Les traits tirés, Tom Parker Bowles, le fils de Camilla, lit un poème de Christina Rossetti "Quand je suis mort", en mémoire de son grand-père. A la sortie de la cérémonie, Annabel Elliot, la petite sœur de la duchesse de Cornouailles, chez qui vivait le major Shand, ne peut contenir ses larmes. Andrew Parker Bowles est venu lui aussi entourer son ex-épouse. Il sait à quel point son père comptait pour elle.

Publicité

Depuis quelques jours, l'état du major Shand se détériorait. La duchesse de Cornouailles se tenait au courant heure par heure de l'évolution du mal. Le samedi 10 juin, il est devenu évident que l'issue était proche, le major Bruce Shand était en train de perdre sa longue bataille contre le cancer. Aussitôt, Camilla s'est précipitée au chevet de son père, dans la maison du Dorset, proche de Blandford Forum, qu'il partage avec son autre fille, Annabel. Mark Shand est là lui-aussi, le fils tant aimé, aventurier buveur d'étoiles, défenseur des éléphants d'Asie. Camilla veille son père, elle ne veut pas le quitter, il est celui qui lui a tout donné, son amour du cheval et de la chasse à courre, son goût pour la littérature et les arts, mais surtout son stoïcisme face aux injures et aux quolibets lorsqu'elle était désignée par l'opinion comme la briseuse de mariage.

Publicité
Il est 10 heures du matin, ce dimanche 11 juin, le cœur du major Bruce Shand a cessé de battre. Auprès de lui, l'aînée de ses filles pleure comme une enfant. Le porte-parole de la duchesse de Cornouailles confie qu'elle est totalement bouleversée. Charles lui-même est très affecté. Il avait appris à aimer, à admirer le héros de la dernière guerre, indétrônable dans le cœur de Camilla. "Je suis fier d'être votre nouveau gendre", lui avait-il dit l'an dernier, le jour de son mariage avec l'ex-Mme Parker Bowles.

Chaque semaine, retrouvez toute l'actu people sur le site de Point de Vue !

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité