En 1951, Alain Bernardin recrée dans le sous-sol d'un immeuble parisien un show de strip-tease à l'américaine : le Crazy Horse est né. Soixante ans plus tard, le temple du nu chic est plus populaire que jamais et collabore avec des noms prestigieux. Du 5 mars au 31 mai, c'est Christian Louboutin qui signe quelques tableaux de la revue Feu. Extraits d'un show époustouflant.

La relève de la garde

© Maxim NovikovItar/Tass/Abaca Press

 

Publiez votre commentaire

1 commentaire

hum...quelle est devenue

Portrait de camillesylkie
camillesylkie

 hum...quelle est devenue franchement vilaine carla b

Votez pour ce commentaire: 

Publicité