Premier voyage d'Etat sous forme de test pour Carla. Attendue au tournant, elle a su incarner la France avec élégance. De sa révérence à la reine à son aura lors du grand dîner à Windsor, elle s'est révélée comme la vraie first Lady dont la France avait besoin. Carla : nouveau symbole de "l'Entente cordiale".

Notre "Fair Lady" nationale

Elle était attendue au tournant des obligations et des apparences. Et elle le savait. Elle avait peur mais s'était jurée de faire de son mieux pour représenter la France et incarner son élégance. Elle s'y est attelée en se concentrant sur chaque détail de ce premier voyage d'Etat qui signait son intronisation dans la cour des grands. Jusqu'au choix pour sa garde-robe ! Elle s'est changée 12 fois en moins de deux jours, habillée en John Galliano, créateur anglais, pour Dior, histoire de symboliser, à sa manière, subtile, "l'Entente cordiale" entre la France et l'Angleterre. De sa révérence à la reine, sans ostentation, à son aura lors du grand dîner à Windsor, de sa présence tout en retenue aux côtés du président à son aisance naturelle en chaque circonstance, elle s'est révélée être une vraie first Lady. Notre Fair Lady.

Publicité
Publicité