Décidément chez les Bourbons, la valeur n'attend pas le nombre des années. Léonor n'a pas encore dix-sept mois qu'elle fait "ses premiers pas officiels" lors d'une représentation théâtrale pour enfants à Madrid ! C'était sans ses parents, mais très jalousement chaperonnée par sa grand-mère, la reine Sophie. Et déjà son air malicieux fait les délices des photographes. En cette période triste et sombre pour la famille royale et en particulier pour sa mère Letizia, elle apparaît comme "un rayon de soleil", selon l'expression de ses parents. Ce qui est de bon augure lorsque l'on envisage son avenir et son destin royal "programmé ".

Après son père, le futur Felipe VI, Léonor sera vraisemblablement le douzième membre de la dynastie bourbon à diriger cette monarchie et (seulement) la deuxième femme à monter sur le trône d'Espagne. De Philippe V à Léonor Ière, une épopée monarchique que cette héritière se doit d'ores et déjà de poursuivre au XXIe siècle. En digne descendante d'une glorieuse lignée qui façonna l'Europe. Robertiens, avant l'an mil. Capétiens, avec Hugues qui monte sur le trône de France en 987. Tous descendent aujourd'hui d'un petit-fils de Saint-Louis, Pierre Ier duc de Bourbon. En Espagne, en France, au Luxembourg, à Naples, à Parme et au Brésil, ils sont la plus ancienne famille du monde.

Bourbon, la ville qui leur a donné son nom

Bourbon, la ville qui leur a donné son nom Trois tours sur une colline dans l'un des plus jolis village de France, c'est tout ce qui subsiste aujourd'hui de ce qui fut l'une des plus imposantes forteresse de France. La première maison de Bourbon s'éteint en 1287 avec la mort d'Agnès, dernière héritière de la maison de Bourbon et épouse de Jean de Bourgogne, comte de Charolais. L'union de leur fille Béatrice avec Robert de France, comte de Clermont en Beauvaisis, transmettra à la maison capétienne les fiefs et titres de la maison de Bourbon. Louis (1279-1342), fils aîné de Robert et de Béatrice, sera le premier à porter le titre de duc de Bourbon. C'est de lui que descendent tous les Bourbons actuels.

Publicité
Cette branche monte sur le trône de France à la mort d'Henri III en 1589, dernier représentant mâle de la lignée descendant du fils aîné de Saint Louis, Philippe III le Hardi. Après l'avènement d'Henri IV, ses cousins, les princes de Condé devinrent les propriétaires de Bourbon et de son château. Le dernier d'entre eux, mort en 1831, légua tous ses biens au duc d'Aumale, fils de Louis-Philippe. Depuis 1977, les ruines de Bourbon l'Archambault qui appartenait à la famille d'Orléans, sont la propriété de la Fondation Saint Louis qui gère aussi le château d'Amboise et la chapelle royale de Dreux.
Publicité