Premier bal de la rose pour l'élue du prince... Lors d'une édition haut en couleurs orchestrée par Pedro Almodovar, le couple est apparu plus amoureux que jamais.

Ce 29 mars, d'étranges papillons de nuit ont pris possession du Sporting. C'est à qui arborera le chapeau le plus fou, la voilette la plus étoilée de paillettes, la robe la plus excentrique. Ce soir, tout est permis....

Charlene rayonnante

Un vent de folie espagnole souffle sur le Rocher, parant le bal de la Rose des reflets chatoyants d'un paradis décalé. Si la princesse de Hanovre en est plus que jamais l'instigatrice audacieuse et amusée, complice d'un Pedro Almodovar maître de cérémonies, Charlene en est le tendre oiseau de nuit, reine de cœur d'un prince plus amoureux que jamais.

Publicité
C'est une première : elle n'avait encore jamais participé à la traditionnelle soirée d'ouverture de la saison monégasque. L'événement est d'importance et Charlene est rayonnante, en carré plongeant blond platine, et robe bleu nuit délicieusement sobre au cœur d'un Sporting rhabillé façon Movida. Désormais, la jeune sud-africaine maîtrise les codes des soirées officielles. A table, entourée de Karl Lagerfeld et du jardinier Louis Benech, elle discute longuement, s'éclipse parfois pour saluer des connaissances. Amoureuse, elle n'en oublie pas l'essentiel : sur le coup de minuit, elle entraîne Albert sur la piste de danse pour esquisser des mouvements de tecktonik...
Publicité