20 h et des broutilles, vendredi soir. Fin de semaine (pas de détails...).
Branle-bas de combat à l'heure du Grand Journal sur Canal. Un appel s'élève des tréfonds du canapé jusqu'à ma cuisine : ''Chérie, je crois qu'il y a George à la télé''... Ni une ni deux, je lâche ma casserole, mon torchon et ma béchamel et je me précipite au salon.
''George ?'', dis-je incrédule...

Ariane Massenet total affol'dinguée

Publicité
Zut, zut et rezut, j'ai raté le début de l'interview. Mais c'est bien lui posé là, face à Michel Denisot et ses copines, Ariane toujours pas remise, avec un regard hagard genre ''J'y crois pas, c'est moi qui vit ça'' et la miss musique ''Puteàfranges'' total affol'dinguée par l'événement. Heureusement j'arrive trop tard, j'ai raté miss Météo qui jouait les prolongations pour tenter de le voir pour de vrai... Evacuée la (trop) belle Louise ! ''Pousse-toi steup. Merci''. Je m'installe in the canapé, quasi hypnotisée, prête à vivre un grand moment de bonheur télévisuel. Chose peu commune par les temps qui courent...

Publicité