Cinq cent invités ont assisté, samedi 8 juillet, en l'abbaye de Montmajour, dans le fief des Sambucy de Sorgue, à l'union du fils aîné de la princesse Chantal de France. Une cérémonie empreinte d'émotion.

Mariage d'amour

Samedi 8 juillet, 18 heures. Les touristes ont quitté l'abbaye Saint-Pierre de Montmajour, aux portes des Alpilles, à quelques kilomètres d'Arles, pour laisser place aux quelque cinq cent invités venus assister au mariage d'Alexandre de Sambucy de Sorgue, fils aîné de la princesse Chantal de France, et d'Anne-Cécile Berteau. Une cérémonie princière. A l'entrée de la grandiose abbatiale consacrée à la Vierge, Monseigneur Di Falco, évêque de Gap et proche de la famille, et le père Michel Ciccullo, curé de Sainte-Marthe de Tarascon, accueillent la famille et les amis. La fine fleur du gotha, mais aussi quelques people de l'économie, de la politique, de la diplomatie, et des médias. Vingt-quatre pays sont représentés : le Japon, la Chine, les Etats-Unis, l'Angleterre... Aux places d'honneur, on remarque le comte et la comtesse de Paris, le duc de Vendôme, le duc et la duchesse d'Angoulême, la princesse Claude accompagnée de son nouveau mari Don Enrico Gandolfi, le duc d'Aumale, le duc et la duchesse de Brissac, la duchesse d'Harcourt, le duc et la duchesse de Gramont, le duc et la duchesse d'Uzès, le prince Jérôme Napoléon, le prince Fayçal Bey, mais aussi Roselyne Bachelot, Alexandre Adler, Fréderic Mitterrand, Patrick de Carolis...

Publicité
Publicité
Dans l'église, une délicate attention, des petits éventails décorés aux initiales des jeunes mariés surmontés de la couronne baronnale sont disposés sur les chaises pour prévenir de la chaleur. Plus une place dans la nef ni dans les transepts, mais une nuée de chapeaux aériens, de capelines, de voilettes, d'immenses nœuds bleus, roses, rouges, jaunes. Enfin, le cortège nuptial s'annonce. Alexandre, 28 ans, entre au bras de sa mère, la princesse Chantal qui, d'un geste tendre, trace un signe de croix sur le front de son fils. Puis, précédée de ses trois petits garçons d'honneur, apparaît Anne-Cécile, 27 ans, au bras de son père, un bouquet de roses orangées à la main. Fine, la jeune fille est ravissante, élancée dans sa robe de soie brodée soulignée par un petit caraco blanc. Elle est coiffée d'un somptueux diadème de brillants signé Mellerio, dans la famille Sambucy depuis quatre générations, celui-là même que portait la princesse Chantal à son mariage. Point de voile, mais une pluie de fleurs blanches sur les cheveux. Kyrie de San Lorenzo, Alleluia de saint Augustin, les chants résonnent dans l'immense nef du XIIe siècle, entre roman et gothique. "Vous êtes ensemble l'image de Dieu, rappelle Monseigneur Di Falco au jeune couple dans son homélie. Aujourd'hui s'ouvre la première page du livre de votre vie que vous allez écrire ensemble." Le "oui" d'Alexandre se fait entendre haut et fort sous les voûtes de l'abbatiale, mais l'assemblée doit tendre l'oreille pour percevoir celui, timide, d'Anne-Cécile au comble de l'émotion. Les voilà maintenant unis. La chorale de Tarascon entonne le célèbre gospel O Happy Day ! Inattendu dans une telle cérémonie.

Chaque semaine, retrouvez toute l'actu people sur le site de Point de Vue !Ce sujet vous intéresse ? Parlez en sur notre forum !

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :