Les sondages la désignent comme la personne la plus populaire de la famille de royale. Et une majorité de Néerlandais souhaite voir son époux Willem-Alexander monter sur le trône dans les cinq ans. Voici les dix meilleurs atouts de la future souveraine des Pays-Bas.

Maxima bientôt Reine

Il y a des monarchies, comme l'Angleterre ou Monaco, où le souverain règne jusqu'à son dernier souffle. D'autres ont institué une sorte de "retraite" royale. C'est le cas des Pays-Bas, où les deux précédentes reines ont, de leur vivant, transmis sceptre et couronne.

Il pleut sur Amsterdam, en ce 6 septembre 1948. Mais les Hollandais, bardés d'imperméables et armés de parapluies, ne s'en soucient pas. Le long des rues pavoisées, ils sont venus, une dernière fois, acclamer la "vieille dame". Wilhelmine, qui vient de fêter son 68e anniversaire et a renoncé au trône deux jours auparavant. Dans sa calèche, encadrée par vingt officiers de l'artillerie royale en justaucorps jaune d'or et vingt notables de la cité coiffés de bicornes au panache blanc, la souveraine retient mal ses larmes. C'est au palais royal que Wilhelmine signe l'acte d'abdication. "Je transmets mon autorité et mes dignités royales à ma fille bien-aimée Juliana, princesse des Pays-Bas. Je désire qu'elle en jouisse, elle et ses héritiers légaux, conformément aux clauses de la Constitution du royaume".

Publicité

Il est midi lorsque celle qui est redevenue la princesse Wilhelmine s'avance vers le balcon et, devant la foule massée sur la place du Dam, lève le bras de sa fille en proclamant "Vive la reine Juliana Ire !" Des scènes similaires vont se reproduire trois décennies plus tard. Selon un protocole presque identique, Juliana passe le flambeau à sa fille aînée. "Je suis heureuse de confier ma tâche à Beatrix, déclare-t-elle. Elle la remplira bien, et je lui suis reconnaissante d'accepter la place que je lui cède". La reine "sortante" a choisi la date du 30 avril 1980, celui de son 71e anniversaire, pour abdiquer solennellement. La monarchie a été ébranlée par le scandale Lockheed où le prince consort Bernhardt a été impliqué. Ce qui a sans doute précipité la décision de Juliana. D'ailleurs, la royauté ne fait plus l'unanimité. Et les "provos" anarchistes manifestent bruyamment leur opposition dans les rues d'Amsterdam.

Publicité
L'après-midi, à la Nieuwe Kerke (l'Eglise-Neuve d'Amsterdam), Beatrix, en manteau doublé d'hermine, prête serment devant le sceptre, le globe et la couronne. Non pas pour un "sacre", mais pour une plus démocratique "installation". N'ayant reçu aucune onction d'huile sainte, la reine des Pays-Bas pourra donc, sans cas de conscience, abdiquer à son tour, quand elle le jugera utile, en faveur de Willem-Alexander.

Chaque semaine, retrouvez toute l'actu people sur le site de Point de Vue !

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :