Il y a d'abord eu cette photo sur le perron de l'Elysée, au retour des vacances, où elle montrait sans complexe son ventre arrondi à la sortie du premier Conseil des ministres.
Voici maintenant la révélation de ce secret qu'elle gardait par superstition...
Confidences à Point de vue de la garde des Sceaux, bientôt mère de France.

Désir d'enfant

C'est seulement maintenant. Depuis cette photo sur le perron de l'Elysée, au retour des vacances, où elle montrait sans complexe son ventre arrondi à la sortie du premier Conseil des ministres. Seulement maintenant, alors que ce secret qu'elle gardait par superstition n'en est plus un, que cette confession écrite dans son livre paru en octobre dernier prend tout son sens : "''J'existe au-delà de ce que vous projetez sur moi ! Je ne suis pas un personnage désincarné !''"

Rachida Dati était donc simplement une femme de 42 ans. Avec un désir d'enfant et l'envie de s'épanouir et s'accomplir. Pas seulement cet animal politique décrit à longueur de colonnes, robot programmé pour la réussite, moderne héroïne balzacienne parvenue en quelques mois au sommet de l'Etat.

Publicité
Le zénith républicain, elle l'avait atteint sans être passée par la case E.N.A, grâce à sa détermination et son sens inné des amitiés hauts placées, d'Albin Chalandon à Simone Weil. A l'époque de la publication de ''Je vous fais juge'', la Garde des sceaux se défendait alors contre une avalanche de clichés et des rumeurs persistantes.

Le site de Point de vue'Plus' de People sur FP !

Publicité