Caroline de Monaco s'est volontairement effacée devant Charlene.
Mais l'indécision d'Albert a créé un grand vide. Sans sa "première dame", le Rocher fait de moins en moins rêver. Alors, à défaut d'un hypothétique grand mariage, rendez-nous au moins Caroline. Celle qui, depuis toujours, nous donne des raisons tangibles de croire encore à la saga des Grimaldi...
Retrouvailles.

Caroline sublimée

C'est une image fugace qui n'a pas retenu l'attention sur le moment. Caroline, seule dans une Galerie des glaces de Versailles désertée, un jour de juin dernier, plus belle encore, plus émouvante de ne pas se savoir regardée. Attendant simplement Karl Lagerfeld, son ami de toujours, pour l'ouverture de son exposition "A l'ombre du soleil". A la retrouver ainsi, sublimée par les fastes d'un décor un peu vide, on éprouvait tout à coup une immense nostalgie. Le manque de sa présence incroyable qui fait aujourd'hui cruellement défaut au Rocher, de son chic évidemment indémodable, de sa "touch of class" qui nous attachait malgré nous, depuis des décennies, à la saga des Grimaldi.

A lire aussi... . Tout sur les Grimaldi !

'Plus' d'infos ! Le site de Point de vue, meilleur magazine people de l'année | 'Plus' de people sur FP !

Publicité
Publicité