A l'origine d'un nouveau scandale sexuel, Sylvio Berlusconi fait l'objet d'une comparution immédiate devant la justice pour recours à la prostitution avec une mineure. Prostituées, mannequins, Escort-girls, starlettes de la télévision... L'homme politique éprouve une passion dévorante pour les femmes... Mais qui sont vraiment ses maîtresses ?  Portraits de ses conquêtes.

 

 

 

 

Ruby : celle qui lui vaut ses démêlés avec la justice

Si Silvio Berlusconi n’en est pas à sa première incartade, celle-ci pourrait bien être la goutte d’eau qui fait déborder le vase. L’affaire Karima El Mahroug, rebaptisée le « Rubygate » en raison du nom d’artiste de la demoiselle, Ruby, conduit aujourd’hui le Cavaliere devant la justice : on reproche à Silvio Berlusconi d’avoir eu des relations sexuelles tarifées avec la jeune fille en mai 2010, alors que celle-ci était encore mineure (elle n’a 18 ans que depuis novembre).

Publicité
Si la call-girl d’origine marocaine nie avoir eu des rapports sexuels avec le chef d’Etat italien, elle a admis avoir reçu la somme de 50 000€ lors de la fête privée qu’il avait organisée pour la St-Valentin. Selon les dernières révélations de l’enquête, Silvio Berlusconi était parfaitement au courant que la jeune femme était mineure. Il est aussi poursuivi pour avoir usé de son autorité afin de la faire sortir d’un commissariat milanais où elle était retenue en garde à vue pour vol.

 

© Olycom/Abaca Press

Publicité