Attitudes provocantes, mélangeant érotisme et religion... Le moindre geste de Madonna créé la polémique. La chanteuse a fait du scandale son fond de commerce!

Vierge et vénale?

Publicité
Madonna fait de la provocation son fond de commerce dès le début de sa carrière. En 1984, elle sort Like A Virgin (Comme une vierge), un titre ambigu qui peut faire référence au sexe comme à la religion. Immédiatement, et malgré un grand succès, des demandes de censures de la part d'associations religieuses et de parents affluent dans les pays où la chanson est diffusée. Les esprits les plus conservateurs accusent celle qui est alors l'étoile montante de la pop, de prôner les rapports hors mariage et même d'être une prostituée. Sur le même album se trouve le titre Material Girl (La fille matérielle), qui donnera à la fois un surnom et une réputation tenace de personne vénale à la star.

© Abaca/LFI 

Publicité