Une silhouette menue perdue dans un pull bleu marine et un jean usé, un visage mince habité de grands yeux bleus, dans la réalité, la princesse Stéphanie de Monaco n'a rien de cette dureté carrée que lui donnent parfois les photos. Elle est douce et plutôt timide avec une voix d'une fraîcheur enfantine où pointe souvent l'accent du soleil.
Dans l'atmosphère feutrée des bureaux du palais de Monaco, elle s'est prêtée
à notre abécédaire, sans masquer ses douleurs. Ni retenir ses rires.

A comme Albert
C'est mon frère et j'ai une totale confiance en lui. Je lui souhaite beaucoup d'amour et beaucoup de courage pour la tâche qu'il a à accomplir. Et la santé aussi ! Je serai toujours là pour lui. C'est un être merveilleux et j'espère qu'un maximum de personnes vont comprendre et découvrir quelle personne extraordinaire il est. Moi, je ne vois pas de décalage entre l'homme et l'homme d'Etat. A tout point de vue, Albert est quelqu'un de précieux.

Beauté
C'est assez abstrait et difficile à cerner. La beauté change de définition et de critères en fonction des goûts de chacun. Il n'existe pas de beauté absolue. Bien sûr, l'harmonie physique est agréable, mais pas primordiale. Je suis plus attachée à celle de l'âme. Mon père m'a toujours dit : « La beauté est intérieure, mais elle se voit à l'extérieur. » J'en suis assez convaincue. Peu de gens ont cette beauté-là. C'est pour cette raison qu'elle est précieuse, parce qu'elle est rare. Il faut savoir la reconnaître et pour cela avoir une grande ouverture de l'esprit et de l'âme.

Cirque
C'est mon monde, ma grande passion depuis toujours. Je ne me souviens pas de la première fois où j'ai assisté à une représentation, j'étais encore bébé. Ces spectacles font rêver, qu'on ait 3 ou 77 ans. Le cirque nous fait scintiller les yeux et procure un sentiment de merveilleux. Je me sens bien dans ce monde parce qu'il ne triche pas. Il est pur et sincère. Les valeurs des gens du cirque sont de plus en plus rares à notre époque. Sur la piste comme dans les coulisses, je retrouve une grande générosité, une grande sincérité, le sens de l'entraide et du sacrifice, l'absence de discrimination ou de jalousie. Ces valeurs sont fondamentales pour moi. De plus en plus.

Dieu
C'est important de croire en quelque chose. Je suis chrétienne et baptisée. Le catholicisme est ici la religion d'Etat et je la respecte profondément. Mais quelles que soient nos croyances, il ne faut pas d'excès. A notre époque, certains se radicalisent. Croire qu'une entité supérieure incarne l'unique vérité et peut régler toutes nos difficultés me semble illusoire. C'est à chacun de nous de se prendre en main.

E comme enfants

Enfants C'est la plus belle chose au monde, la plus grande satisfaction qu'on puisse avoir. Cela a été magique dès le premier instant où j'ai appris que j'étais enceinte, et depuis, je vis un émerveillement continu. Je suis comblée. Evidemment, c'est dur de temps en temps. Elever des enfants n'est pas facile quels que soient l'endroit où on habite et son rang social. Ils évoluent dans un monde bouleversé, ils ont plein de questions et je m'inquiète forcément pour leur avenir. Mon seul but est leur épanouissement, leur donner la possibilité de faire ce qu'ils aiment. Je ne leur impose rien. J'essaie de les élever, depuis leur plus jeune âge, en communiquant énormément. Nous parlons de tout. Ils me racontent leurs petites aventures de l'école, leurs amis, et je crois ce dialogue important. Ils savent qu'ils peuvent tout me dire et maintenant qu'ils sont en pleine adolescence, je vois que ces discussions portent leurs fruits. Ils vont très bien. J'aimerais leur épargner la méchanceté des gens. Je ne pense pas avoir une vision noire de la vie et des gens, mais je suis réaliste. Il ne faut pas se voiler la face en se répétant que tout est beau et que tout est rose. Je fais mon possible pour qu'ils soient lucides sur la nature humaine. De toute façon, ils s'en rendront compte. Je suis passée par là, nous sommes tous passés par là, mais je ne supporte pas de voir un enfant souffrir, quelle qu'en soit la raison. Quand je vais dans les hôpitaux, j'essaie de donner un peu de bonheur aux enfants malades. Les voir si vulnérables me révolte. Comment accepter que des petits souffrent comme ça ?

Fierté Mes enfants évidemment.

Grigri J'adore les éléphants, je les collectionne. J'en ai de toutes les formes, de toutes les tailles et sur plein d'objets : les draps, les serviettes... Cet animal symbolise pour moi la force tranquille. Il est très puissant et en même temps particulièrement sensible et délicat. En plus, l'éléphant porte bonheur.

Homme Ce qui me plaît le plus chez un homme, c'est l'autodérision, sa capacité à ne pas se prendre au sérieux, son humour. Qu'il soit modeste et humble. Comme tout le monde, je cherche aussi une personne qui ait une vision de l'existence proche de la mienne. Je n'aime pas ceux qui considèrent que tout est acquis. Il faut savoir se remettre en question et beaucoup d'hommes ne savent pas le faire.

Publicité
ôle C'est une île symbolique. Comme tout un chacun, j'ai besoin parfois de me retrouver seule, de faire le point. Je bouge beaucoup, j'ai tout le temps de nouvelles idées et j'ai besoin par moments de remettre de l'ordre. J'aime bien être seule, passer quelques heures sans enfants, m'isoler pour réfléchir.

Jeux Je joue avec mes enfants. Nous faisons de longues parties de Monopoly qui finissent souvent en dispute... Je suis obligée de faire l'arbitre et la banque. Il y a d'âpres négociations !

Publicité