Les Gisèle d'Or sont les femmes de l'année 2006.

Vous avez été plus de 2 400 à les désigner parmi nos nominées. Les voici, les plus, les moins et la Gisèle d'Or 2006. Bravo !

2.La reine, la sportive et la politique

Publicité
Place à Rania, reine de Jordanie. Admirée pour sa beauté et son engagement humanitaire, elle était légitimement en lice pour devenir la première princesse couronnée d'un diadème "Gisèle d'or". Vous l'avez plébiscitée comme "La féministe de l'année", un symbole fort. L'autre belle histoire 2006 concerne la nageuse Laure Manaudou, qui de record en record, a conquis par sa son ingénuité et son courage le cœur des FemmesPlus. C'est "La sportive de l'année". En revanche, Ségolène Royal, longtemps reine des sondages, remporte le prix de "Vraiment trop vue en 2006". Mais attention, elle est aussi "Celle sur qui il faudra compter en 2007"(44, 1%), devant les américaines Hillary Clinton et Nancy Pelosi.

Publicité