A ''cœur'' perdu, au guidon de mon Vespa en ce début de soirée parisienne, j'ai rencontré mon cœur, là, au coin d'une rue ? Il était là, collé sur un feu rouge... Que je t'aime mon cœur stickeur masqué !

Les feux de l'amour

Patati et patatras, j'ai eu un coup de cœur ! Je roulais dans les rues le soir venu sur mon petit Vespa, dans la fraîcheur d'une soirée parisienne. Direction la maison, le cœur un peu serré, j'allais rejoindre mon grand lit vide. Ce soir, mon petit cœur est libre, tant pis. Et puis tant mieux, on ne sait jamais, même si à Paris, c'est compliqué, les cœurs perdus ne se croisent pas à chaque coin de rue !

Publicité
Publicité
Et patatras... Mon cœur a fait boum ! Je l'ai vu là, sur le feu, quelques mètres plus loin, il était là. J'ai chaviré. C'était un petit cœur sur un feu rouge. Ce genre de petit cœur, que l'on ne voudrait pas voir disparaître, ni passer au vert si vite d'ailleurs. Et si, comme dans Amélie Poulain, un amoureux secret distillait sur mon passage des tendres messages amoureux ? Mais qui que tu sois, cœur stickeur masqué, cette nuit, je te dédie mon coeur... Mon petit cœur à moi, qui a rougit presque autant que le tien !

''(Note : Il paraîtrait que ces petits cœurs collés sur les feux de circulation nous viennent de Belgique...)''

Publicité