J'aime les femmes qui aiment les bijoux
Il m'a parlé pierres précieuses dès les premières minutes de notre rencontre. "Vous aimez la Tanzanite ? C'est une pierre remarquable. On a fait une opération autour d'elle en 2004, Blue Velvet, C'était magnifique, et un vrai succès ! Il n'y a pas si longtemps, la Tanzanite était pratiquement inconnue en France. C'est une pierre formidable. Mais attention, plus elle est grosse, plus elle est belle, plus elle est fragile et délicate à travailler"
Voilà un homme qui sait parler aux femmes.
Les bijoux, il adore. Les femmes aussi : "J'aime les femmes qui aiment les bijoux".

Thierry est un spécialiste en joaillerie contemporaine, il représente des joailliers de France et assure leur communication. Voilà pourquoi il a conçu le principe des "Collections" (les fameuses opérations). Il réunit une fois par an des joailliers créateurs autour d'une collection thématique exclusivement réservée à la presse et aux acheteurs. Ces petites assemblées sont articulées autour de pierres originales, méconnues ou pas connues du tout et se déroulent à l'hôtel Park Hyatt Paris Vendôme, rue de la Paix à Paris.

Il y a eu la Collection "Only One" autour du diamant, "Blue Velvet" autour de la fameuse Tanzanite, puis l'an passé, Translucent autour des pierres du Minas Gerais, un gisement unique et exceptionnel de pierres imposantes, colorées et bien entendu, exceptionnelles elles aussi. Des aigues marines, des quartz rutiles, de la morganite, du grenat rhodolite, de la pierre de lune.... La prochaine, Prémonition, aura lieu en septembre autour de l'opale. Mais chutt, elle doit être d'abord présentée aux professionnels avant de faire l'objet d'une exposition photo...

"Dis moi oui"

Mais ce n'est pas si grave, car Thierry vient de créer un site de vente de bijoux en ligne, laboutiquedesjoailliers.com. On y retrouve, comme dans un écrin, les créations d'une sélection de joailliers créateurs. "La boutique vient tout juste d'être mise en ligne. A terme, il y aura une petite quinzaine de joailliers et pas moins de 300 pièces de 80 à 25 000 euros" explique Thierry. 25 000 euros m'exclame-je ! "Hum, là il s'agit de bijoux avec des diamants. Mais on ira encore plus loin dès le mois de septembre avec des pièces uniques présentées sur un mois. Comme par exemple cette broche avec perle d'une valeur de 40 000 euros signée Jean Christophe. La boutiquedesjoailliers, c'est l'idée du goût, d'une qualité certaine avec des marques ou des noms français ou étrangers, qui ont une boutique, et pas forcément un réseau. On leur offre une visibilité sur le net et on présente des créations exceptionnelles. Elles sont visibles en show room sur demande. Nos clientes peuvent ensuite voir et toucher ces pièces....".Voilà un homme qui sait parler aux femmes.

Publicité
Thierry Valat a 45 ans. Il porte beau et haut. Il en impose.1, 81 mètres, une carrure de rugbyman (il jouait troisième ligne), les lunettes de soleil fichées sur le crâne (rasé), il est décontracté, mais pas trop quand même, dans un costume beige couleur de sable et d'été. Il en connaît un bout sur les bijoux. Cela fait une bonne dizaine d'année qu'il travaille dans la joaillerie. "Depuis la mort de Diana en fait. J'avais conçu à l'époque la campagne "Dis moi oui" pour Repossi (le joaillier du Gotha le plus exclusif...) pour le fameux bijou offert par Dodie Al Fayed à Lady D."

Publicité
Publicité