Kindle ou Kindle Touch, la lecture à portée de main

Le premier appareil de la nouvelle gamme Kindle se veut avant tout intuitif et accessible, et vise surtout la conquète d'un lectorat peu familier des nouvelles technologies, ou désireux d'acquérir une technologie minimale. La fonction tactile a ainsi été écartée de ce modèle, au profit d'une navigation (et d'une rédaction, à l'aide d'un clavier virtuel) au pad directionnel. L'écran mesure 6 pouces et le poids total atteint 170 grammes. Proposé au prix de 79$ seulement, ce Kindle "asséché" (ne proposant que 2Go de mémoire interne) peine à convaincre du côté de la maniabilité (et de la mobilité: le chargeur secteur est vendu séparément!). Plus simpliste que simple. Le Kindle Touch, disponible à 99$ en version Wi-Fi, s'avère plus intéressant pour l'utilisateur: l'écran tactile est en effet utilisé pour toutes les applications de la tablette. Le Kindle perd son clavier, mais gagne en portabilité. Une batterie chargée, promet Amazon, assure deux mois de lecture sur un écran 6 pouces à encre électronique. Affichant 230 grammes sur la balance, le Kindle Touch sera également disponible en version WiFi+3G, ce qui permet une connexion gratuite à la bibliothèque en ligne, à 129$.

Le Kindle Fire, concurrent direct et sérieux de l'iPad

Afin de contrer Apple qui concentrait l'attention des consommateurs sur son iPad, Amazon s'est lancé dans la création de sa propre tablette LCD (donc en couleurs) multi-usages: lecture de livres, de bandes dessinées ou de magazines numériques, mais aussi de vidéos et de musique, affichage de pages Web (ultra-rapide grâce au navigateur inclus, nommé Silk)... Les possibiliés offertes par l'appareil sont étonnantes grâce au système d'exploitation Androïd 2.3, développé par Google. Pour favoriser l'entrée du Kindle Fire sur le marché, Amazon n'a pas hésité à multiplier son offre: 1 million de livres numériques, 100000 films en VOD, 17 millions de mp3, une centaine de bandes dessinées, de nombreux titres de presse et quelques applications sont désormais disponibles sur le Kindle Store. Le prix du Kindle Fire est fixé à 199$.

La guerre des prix est déclarée

Le Kindle Touch

Il y a encore quelques mois, la gamme Kindle d'Amazon souffrait de plusieurs handicaps: des produits peu innovants, certes servis par une vaste bibliothèque en ligne, mais qui restaient peu attractifs pour d'éventuels acheteurs, séduits plus facilement soit par l'iPad, soit par les multiples tablettes de constructeurs ou de magasins en ligne qui ont envahies le marché depuis l'année dernière (le Reader de Sony, le Fnacbook, l'Oyo de Chapitre et France Loisirs...). Comment revenir sur le devant de la scène sans avancée technologique importante à faire valoir? De toute évidence, Amazon était obligé de se distinguer du côté des prix de vente. Le site Internet a donc décidé de vendre ses lecteurs à perte (!), en comptant sur l'achat postérieur de contenu numérique pour rentabiliser l'opération. Amazon a également misé sur les partenariats avec les annonceurs publicitaires pour faire baisser les prix: la publicité pourra ainsi sembler étouffante à certains, même si Amazon la limite aux applications et aux menus, s'interdisant l'ajout de celle-ci aux livres électroniques eux-mêmes. L'utilisateur pourra toutefois opter pour un Kindle "vierge" en échange de quelques euros supplémentaires.

La stratégie double d'Amazon

Publicité
La nouvelle gamme de Kindle pourrait bien redéfinir les habitudes du lecteur 2.0: d'abord, en privilégiant ouvertement son Amazon Cloud Storage, c'est-à-dire un stockage des fichiers en ligne, sur les serveurs d'Amazon. A dessein, la mémoire intégrée des tablettes Kindle est "ridiculement" faible, s'élevant au maximum à 8 Go. Bien sûr, tous les fichiers de l'utilisateur achetés sur le Kindle Store seront disponibles, sans limitation d'espace; mais quand bien même ce système cloud serait performant, il suppose l'accès à une connexion Internet. A la fois hyper-mobile et rès contraignant... Pour accompagner la mise en vente de ses nouveaux produits (le 15 novembre prochain), Amazon lancera une sorte de bibliothèque d'abonnement et de location de livres en ligne, à la manière d'une bibliothèque traditionnelle. Une stratégie commerciale qui s'appuie donc sur des acquis comportementaux et sur des innovations technologiques. Les clients français, eux, devront encore attendre: même si Amazon.fr contient déjà quelques éléments relatifs aux Kindle, l'entrée sur le terrain européen est encore problématique pour le géant: peut-être l'erreur d'Amazon, qui aurait pu étendre son coup d'éclat à l'international (seul le Kindle "entrée de gamme" et sans pub, à 109$ est pour l'instant disponible). Quoiqu'il en soit, le Kindle Fire est déjà en tête des ventes. Surpris?

Informations pratiques:

Publicité

Kindle, Amazon, 79$

Kindle Touch (version Wifi), Amazon, 99$

Kindle Touch (version Wifi+3G), Amazon, 149$

Kindle Fire, Amazon, 199$

Publicité