Publicité
Bret Easton Ellis avait vu juste avec American Psycho, roman qui met en scène Patrick Bateman, un trader meurtrier et sanguinaire: le parallèle entre la psychologie du trader et celle du tueur vient d'être vérifié par une thèse présentée dans une université suisse, rapporte leSpiegel. Les auteurs de cette thèse ont mis en place des tests informatiques pour évaluer, entre autres, l'avidité, le taux de stress et le désir de pouvoir des participants. 28 traders et 24 psychopathes hospitalisés en Allemagne ont effectué les examens, et les résultats font apparaître un égoïsme et un déni de l'autre plus importants chez les traders. Thomas Noll, un des auteurs de l'étude, a toutefois ajouté: « On ne peut pas dire que tous les traders sont dérangés. » Et le système économique?

>Accéder à la fiche de Bret Easton Ellis

Publicité

>Accéder à la fiche d'American Psycho