Danièle Sallenave a été intronisée immortelle lors d'une cérémonie officielle à l'Académie hier, le 29mars 2012. Son discours fur un hommage à Maurice Druon au fauteuil duquel ses pairs l'ont élue. Danièle Sallenave, normalienne et agrégée de lettres classiques est l'auteur d'une tentaine d'ouvrages, dont le dernier est Sibir. Moscou-Vladivostok, Mai-Juin 2010, (Gallimard, 2012). Engagée, elle a souligné dans ses essais la luttre contre le fanatisme religieux et le communautarisme. Lauréate du prix Renaudot en 1980 pour "Les portes de Gubbio" et du Grand prix de littérature de l'Académie française en 2005 pour l'ensemble de son oeuvre, elle est aussi membre du jury du prix Femina.

Publicité
Elle rejoint les quatre autre femmes de l'Académie : Hélène Carrère d'Encausse, élue en 1990 et secrétaire perpétuel de l'institution depuis 1999, Florence Delay, élue en 2000, Assia Djebar élue en 2005 et Simone Veil, élue en novembre 2008. Un honneur, que seules deux autres femmes avaient également partagé : Marguerite Yourcenar et Jacqueline de Romilly.

Publicité