Jusqu'au 6 février prochain, l'écrivain français Jean-Marie Gustave Le Clézio est l'invité du musée du Louvre , pour concevoir une exposition personnelle, intitulée « Le musée monde » en référence au concept de littérature-monde. Dans l'aile Sully du musée, l'écrivain a rassemblé des oeuvres d'Haïti, d'Afrique, du Mexique et de l'île de Vanuatu, quatre pays liés à sa bibliographie, depuis Voyages de l'autre côté à la Ritournelle de la faim, en passant par L'Africain. Il a choisi de présenter certaines face à des oeuvres d'art contemporain, pour laisser juger l'inspiration ou la rupture. Le lauréat du Prix Nobel de Littérature 2008 avait signé un an auparavant un manifeste fameux dans le quotidien Le Monde (Pour une littérature-monde), aux côtés de Dany Lafferière, Tahar Ben Jelloun, Jean-Claude Pirotte ou Alain Mabanckou, où ils réclamaient l'abandon d'«un pacte exclusif avec la nation » de la langue française. Une série de conférences se déroule parallèlement à l'exposition, jusqu'au 28 novembre, et des lectures, rencontres et une « Nuit au Louvre » (le 10 décembre) complètent ce vaste programme.

>Accéder à la fiche de J.M.G. Le Clézio

Publicité

>Accéder au site Internet de l'exposition

Publicité