Le 8 juin dernier, Ticket d'entrée, le dernier roman de Joseph Macé-Scaron, directeur adjoint de la rédaction de Marianne et rédacteur en chef du Magazine Littéraire, recevait le prix de la Coupole. Deux mois plus tard, la révélation fait l'effet d'une accusation de dopage pour le vainqueur du Tour de France: Macé-Scaron aurait plagié American rigolos: chroniques d'un grand pays de Bill Bryson. L'auteur a reconnu avoir recopié des passages entiers de l'ouvrage, qu'il pensait "retravailler", "une connerie", selon ses propres termes (tirés d'une interview du site Arrêt sur images). Il a cependant précisé qu'il avait cité l'ouvrage en question dans Ticket d'entrée (page 83), ajoutant que l'emprunt est un phénomène courant en littérature. Mais l'affaire ne s'arrête pas là: L'Express a publié un article qui compare le premier roman de Joseph Macé-Scaron, Trébizonde avant l'oubli, avec le Premier journal parisien d'Ernst Jünger, laissant apparaître quelques passages plutôt similaires.

>Accéder à la fiche de Joseph Macé-Scaron

Publicité

>Accéder à la fiche de Ticket d'entrée

Publicité