La TVA est officiellement passée de 5,5% à 7% sur les livres, suivant ainsi la mise en application du taux réduit de TVA. Le secrétaire général du Front National, Steeve Briois, a dénoncé dans un communiqué cette hausse "révélatrice de la vision marchande du système Sarkozy en matière culturelle", rapporte l'AFP.

Selon le FN, cette hausse est l'occasion de porter une nouvelle attaque au réseau des librairies indépendantes. Les lecteurs risquent en effet de se détourner d'autant plus des librairies physiques pour les grandes enseignes et la vente en ligne, qui savent attirer les lecteurs par la vente en parallèle d'autres produits.

Publicité
Publicité
A travers cette hausse du prix du livre, c'est l'accès à la culture qui est remis en cause. Grâce à la création de médiathèques et d'offres de prêt, il est cependant possible de contribuer à sa diffusion.