Le Prix Apollinaire, alter ego du Goncourt réservé à la poésie, a été décerné cette année à Jean-Claude Pirotte pour deux recueils, Autres séjours (Le Temps qu'il fait) et Cette âme perdue (Le Castor Astral). Pour l'ancien avocat (rejeté à tort par le système à la fin des années 70) désormais poète, c'est une forme de consécration et une reconnaissance méritée. Déjà lauréat, entre autres, du Prix des Deux Magots en 2006 pour son roman Une adolescence en Gueldres (éditions de la Table Ronde), Jean-Claude Pirotte est également l'auteur de Place des Savanes, publié en août dernier au Cherche-Midi. Peintre et éditeur, l'écrivain se fait aussi chroniqueur régulier pour le magazine Lire.

>Accéder à la fiche de Jean-Claude Pirotte

Publicité

>Accéder à la fiche de Cette âme perdue et d'Autres séjours

Publicité