Le prix Médicis a été attribué aujourd'hui à Mathieu Lindonpour Ce qu'aimer veut dire (P.O.L), son texte-hommage à Michel Foucault et évocation en filigranne de son père Jérôme Lindon, le mythique fondateur des éditions de Minuit.

Le Médicis de l'essai est attribué à Sylvain Tesson pour son magnifique Dans les forêts de Sibérie (Gallimard), expérience de vie autant que parcours littéraire.

Publicité
Publicité
Le Médicis étranger a été attribué quant à lui à l'unanimité à David Grossman pour Une femme fuyant l'annonce (Seuil), le récit d’une femme qui refuse de rentrer chez elle, de peur d'apprendre l'annonce de la mort de son fils, parti à la guerre. Comme si tant que le mot n'est pas "dit" ou "entendu", la mort, elle, est occultée...