Publicité
La nouvelle a de quoi bouleverser les cinéphiles et bibliophiles: Orson Welles, déjà auteur des deux adaptations Macbeth (1948) et Othello (1952), avait réalisé une vision personnelle des Joyeuses Commères de Windsor, rebaptisée Falstaff, en 1965. Le film rassemble, au niveau de la distribution, Orson Welles lui-même, Marina Vlady et Jeanne Moreau. Victime de problèmes de budget, l'oeuvre ne put jamais être projetée au cinéma, faute de moyens. Après des déboires judiciaires facilement imaginables, les droits d'acquisition ont fait l'objet d'un accord qui a permis la sortie en DVD (Films sans Frontières), et la diffusion en salles, du fameux et inédit Falstaff, considéré par une bonne partie de la critique cinématographique comme l'un des meilleurs film d'Orson Welles, auteur, rappelons-le, du chef-d'oeuvre Citizen Kane.

>Accéder à la fiche de William Shakespeare

Publicité

>Accéder à la fiche des Joyeuses Commères de Windsor