Publicité
La plume de Sir Arthur Conan Doyle n'est pas née le même jour que Sherlock Holmes, personnage emblématique de l'écrivain britannique, honoré du titre de Chevalier par Edouard VII. En effet, quelques années avant Une étude en rouge (1887), le premier ouvrage des aventures de son détective, il avait rédigé un premier roman, The Narrative of John Smith, récit qui s'articulait autour de John Smith, la cinquantaine et cloué au lit par la goutte, dissertant à l'envi sur la société et les moeurs de son temps. Conan Doyle avait entièrement rédigé son roman, et l'avait envoyé à un éditeur, souhaitant quitter la médecine pour s'orienter vers l'écriture. Malheureusement, le manuscrit se perdit en route: l'écrivain décida alors de la réécrire... de tête ! L'exercice s'avéra trop fastidieux, et sûrement peu stimulant, et l'auteur s'arrêta au sixième chapitre, pour un volume de 150 pages environ. Malgré l''aspect incomplet du roman, The Narrative of John Smith apporte quelques indices sur l'état d'esprit de l'homme cherchant à devenir écrivain.
Publicité

>Accéder à la fiche d'Arthur Conan Doyle