15 trucs pour désodoriser sans polluer

avec
Fritures, tabac, renfermé... Les mauvaises odeurs s'incrustent partout : dans les tapis, les placards, les poubelles... 15 trucs qui marchent, pour parfumer délicatement sa maison sans la polluer !

Les derniers articles
Ménage

Vous savez que l'on jette en moyenne 360 kg d'ordures par an et par personne ? C'est beaucoup, c'est lourd à descendre et ce n'est pas très sympa pour la planète... Nos poubelles explosent, il est temps de les mettre au régime. Comment ? En retrouvant des réflexes tout bêtes, avant, pendant et après les courses ! Dit comme ça, ces conseils n'ont rien de révolutionnaires, mais à l'occasion d'un test mené sur trente foyers, ils ont permis de diviser par cinq les quantités de déchets jetés à la poubelles en un an ! C'est le régime miracle de nos poubelles. Avant les courses : on s'organise ! Il est grand temps de redonner ses lettres de noblesse à la sacro-sainte liste de courses. Elle évite de se laisser emporter par le superflu et d'oublier l'essentiel. Elle nous permet surtout de planifier le contenu de notre frigo et des placards. Résultat : on ne jette plus les yaourts périmés, c'est déjà ça de gagné... Si, en plus, cette fameuse liste est écrite au dos d'une feuille déjà utilisée, ça économise nos blocs-notes ! Qui dit courses dit sacs de courses. Ceux distribués dans les supermarchés ont tous les défauts : ils cisaillent nos mimines, ils ne sont pas solides et en plus ils polluent. Beurk. On les remplace donc par des cabas réutilisables, un caddie, un panier ou un sac à dos et on a une classe folle ! Autre astuce : avoir toujours dans le fond de son coffre de voiture des caisses pliables ou des cartons : avec eux, on en transporte un maximum et ils sont réutilisables (presque) à l'infini.
Mir prend des couleurs
Attention au décollage de rétine à la cuisine, Mir nous en met de la couleur plein la vue !La célèbre marque de produits ménagers a sollicité des étudiants en design pour donner une nouvelle impulsion au packaging de son fameux liquide de notre fameuse vaisselle. Résultat : des visions lunaires de Mir !
<strong>Voir la vie en Mir</strong>
Attention au décollage de rétine à la cuisine, Mir nous en met de la couleur plein la vue !La célèbre marque de produits ménagers a sollicité des étudiants en design pour donner une nouvelle impulsion au packaging de son fameux liquide de notre fameuse vaisselle. Résultat : des visions lunaires de Mir ! Diapo !
Le Fer d
On s'y croirait. Il y a des champions hyper-entraînés, des épreuves super-techniques, des commentateurs on-ne-peut-plus professionnels. Bref, c'est un vrai Championnat... de repassage ! Sponsorisés par Philips, les finalistes ont croisé le fer à Paris. And the winner is...
Bienvenue au Mir-golo ! On connaissait le Mini-Mir. Celui qui fait déjà son maximum, voici venu le temps de Mir dégraiss'boy qui fait son rigolo ! Il était vert, il est désormais rose girly, avec des pieds, des bras et un chapeau pointu. Il contient un liquide vaisselle hyper-concentré parfumé au citron ("de l'atomic citron" affirme le lessivier, mais au parfum de synthèse, hum...) Bon, on résume, c'est un p'tit gars bien sympa, rose et efficace pour faire toute la vaisselle. Parfait. Les degraiss'boys petits et grands vont pourvoir nous remplacer à la plonge ! 1,89 euros dans les hypers-supers-mégamarchés. Mais du fun, on peut aussi en mettre dans les toilettes... si, si ! Regardez donc ce "surfeur des WC"...  
Jeudi soir dernier, alors que je stationnais devant mon écran télé à l'heure des publicités, un spot m'interpelle. Une ménagère sur le sol de la cuisine, robe légère, jolis souliers (normal...), le mari et les enfants dans les pattes, la cuisine étincelante (cela doit être normal encore...) Elle s'agite sur un pas de cha-cha-cha enjoué avec à la main un balai qu'elle manipule avec dextérité. C'est à instant précis que je me suis figée. La belle me démontrait, preuve à l'appui, que désormais il me faudrait nettoyer mes sols avec un "kit lavant". Ledit "kit lavant" étant composé d'un balai équipé en son pied d'une lingette humide. Ma culture hygiénico-domestique en fut toute ébranlée. Il m'a fallu quelques instants d'intenses réflexions pour réaliser qu'incidemment, discrètement, nous avions pénétré dans l'ère de la lingette. Désormais, il vous faudra vous frotter à la lingette-verres de lunettes, à la lingette-fesses de bébé, à la lingette-démaquillage de madame, à la lingette-lavage de mains... Et aussi la lingette-toilette, la petite Kandoo de chez Pampers, "pour aider les enfants à se débrouiller seuls aux toilettes" et encore, plus récente, la lingette-pare-brise et carrosserie pour l'auto de ces messieurs. Mais ce n'est pas fini. Rayon entretien, on trouve en vrac la lingette à dépoussiérer les meubles et le sol (anti-statique), la lingette détachage pour le linge, celle pour préserver les couleurs, à glisser toutes deux dans le lave linge et cette autre, que l'on met dans le sèche-linge, pour l'assouplir, celle pour nettoyer les vitres, et pour finir, la lingette pour tout nettoyer, anti-bactéries bien sûr, la lingette absolue ! Tout cela sans oublier la version sèche de la lingette, le mouchoir ou la serviette en papier et autre papier absorbant.
Empilés, éparpillés, jetés ci et là, sur mon étagère et sur le bureau, dans le salon, le living ou dans la corbeille de l'entrée, les factures, formulaires et autres courriers administratifs en tous genres pullulent et s'accumulent. Un vrai fléau. Sauf que, maintenant, je dis stop. L'objectif : trouver des alliés pour alléger la corvée "papiers".
Publicité