Marre des "bonnasses"

Le "bal des bonasses" C'est Sport, le magazine gratuit du sport qui a ouvert le bal. Le "bal des bonnasses" comme dirait ma voisine de bureau... A chaque numéro, des pleines pages de sportives, ou réputées l'être le temps de la photo, en tenues légères et poses aguicheuses...N'ayant peur de rien, et surtout pas de s'inspirer d'à priori bonnes recettes, faciles à concocter et surtout à imprimer, l'Equipe magazine affiche désormais lui aussi des belles à poil ou presque dans ses pages glacées du samedi. Normal, le cul, ça fait vendre le sport, euh, la presse. Donc, vive le sport, vive le glamour et vive les playmates.

Publicité

"Maria, reine du court" Cette semaine (N° du 9 février 2008), c'est au tour de la tenniswoman Maria Sharapova de tomber raquette et jupette et de se dévoiler sous (sans ?) de nouveaux atours. Résultat édifiant : la championne, qui fait plus 13 ans que 21 ans, a franchement du mal à jouer les playmates de papier glacé. Dommage, elle pose pourtant devant l'objectif d'une pointure ''"Alex Caley... dont le travail est publié dans la presse mondiale, du Harper's Bazaar eu New York Times"''... Ah bon ? "Maria, reine du court" (ouaf !) n'a l'air ni inspirée et encore moins sexy, malgré la micro jupe et les escarpins vernis... Mais fichez leur la paix !

Publicité
Le petit NicolasTiens, monsieur l'Equipe magazine, achève donc de copier Sport. Regarde, dans son N° de janvier 2008, ce n'est pas une sportive qui est affichée dans ses pages, mais une first Lady : Explicationsdu gratuit du sport : ''"« Mais que fait-elle dans les pages de Sport ? » Elémentaire, mon cher Watson. Il suffit de regarder les photos. Bruni la belle brune a toute sa place dans notre rubrique « glamour ». Le charme, les yeux de biche, la moue mutine, les courbes généreuses : à 40 ans, Carla est toujours une femme tout simplement sublime. Une vraie beauté italienne, quoi. Il a bon goût, le petit Nicolas..."' Oui, mais justement, Nicolas il est petit. Et si on prenait un peu de hauteur pour changer... Laissons donc les sportives faire du sport, c'est déjà bien assez difficile, les pro faire du cul, et merci pour les "bonnasses".
Publicité