Un poteau, tiens une petite annonce. Coup d'œil furtif. Rigolo ! C'est une offre de massage à domicile. "''Massage chinois. Destinés à vous relaxer, ces massages apaisent les tensions et le stress de votre vie quotidienne en activant la circulation nerveuse et sanguine, des pieds à la tête''". Allô ? Rendez-vous pris ce soir.

Clic clac, mes talons claquent. Je marche dans la rue. Un poteau, tiens une petite annonce. Coup d'œil furtif. Rigolo ! C'est une offre de massage à domicile. "''Massage chinois. Destinés à vous relaxer, ces massages apaisent les tensions et le stress de votre vie quotidienne en activant la circulation nerveuse et sanguine, des pieds à la tête. Détente et confort assuré. Service uniquement à domicile de 9h30 à 21 h. Soins proposés : corps entier, tête et visage, dos, pieds''"

Allô ? La voix qui me répond appartient de toute évidence à une digne ressortissante de l'Empire du milieu. Et qui ne maîtrise pas encore à fond la langue de Corneille. Rendez-vous pris pour ce soir 20 heures. Ce sera 30 euros pour une heure de massage. Ce qui est génial, c'est que cela va avoir lieu à mon domicile. Damned ! Je ne lui ai pas donné l'adresse.

Massage in the street

Publicité

Le téléphone sonne à 20 h précises. La compréhension mutuelle est toujours aléatoire. J'arrive néanmoins à comprendre qu'il me faut aller la récupérer à la station de métro. Jay a l'air sympa. Hop, elle enlève ses chaussures, me fait signe de m'allonger sur le ventre et c'est parti. J'ai opté pour la formule "corps entier". Elle a à peine effleuré mes épaules qu'elle me lance "trop de travail". J'approuve avec un sourire niais. Jay à l'air pro.

Publicité
Elle travaille à sec. D'abord le dos, longuement. Du bout des doigts, de la tranche et puis du plat de la main, en roulé palpé, en presso-poncture. Et puis, les bras. Et les mains. Et les jambes et les pieds. Et la tête. Le front d'abord, puis le cuir chevelu du revers des ongles et enfin les oreilles. Le summum, c'est le massage de la bordure du pavillon. Incroyable. L'heure est passée. Trop vite. Trop bien. Je raccompagne Jay à sa station malgré son insistance à vouloir repartir à pieds. Je suis groggy de délassement. Ma nuit va être parfaite. Avant de sombrer, j'enregistre le numéro de Jay dans mon portable.