Noël en maillot de bain
Ah, la météo. Sacrée météo ! Il y a les adeptes, que dis-je, les adorateurs du bulletin météo qui ne sortiraient jamais sans l'avoir lue, écoutée ou bien regardée.
Et puis, il y a les autres. Mi sceptiques, mi détracteurs, ou plus simplement, ceux qui, comme moi, n'ont pas de chance... Explications : beau temps et soleil annoncé pour Paris et le Nord de la France pour le week-end de Noël. Résultat : j'ai passé Noël en maillot de bain devant la cheminée à regarder la brume persistante par la fenêtre. Génial !

Mais ne soyons pas mauvaise langue. Contactons plutôt les spécialistes de la chose pour en savoir un peu plus sur le temps qu'il fera en... 2007. "Allô, Météo France ?"....
C'est Jean-Marie qui répond. J'en profite pour lui demander le temps qu'il fait aujourd'hui... Facile. "Le temps qu'il fait aujourd'hui et les prévisions au jour le jour, ce sont nos meilleures performances et notre plus grand succès !", commente-t-il, pas bégueule pour un nuage. OK, et demain ?

Difficile de prévoir
Plus sérieusement, ce n'est si simple. On s'en doutait un peu... Et c'est encore plus difficile de faire des prévisions à moyen ou long terme. "Prévoir une canicule par exemple, est très difficile. On sait établir des tendances, on peut savoir que les normales saisonnières seront dépassées, mais guère plus." C'est déjà ça, nous les tendances, on aime.

Mais rapprochons-nous plutôt de madame météo. Dominique Escale, ingénieure, experte en prévisions et emblématique représentante des 21 % de femmes scientifique que compte Météo France.

Allô, madame Météo

Toutes les météos du monde"Avant de faire une prévision, il faut savoir le temps qu'il fait.", annonce-t-elle... Zut, je croyais que c'était le contraire !Trêve de railleries, en fait, l'exercice est pointu. Les stations météo du monde reconstituent le temps en temps T. Elles relèvent au même moment (et en temps universel) différentes données (pression, température, humidité, direction et force du vent, état du ciel...). Elles les échangent gracieusement. Et le tout est ensuite complété des informations récoltées par les radiosondages (sondes) pour les données "verticales" jusqu'à 15 000 m d'altitude, celles des satellites et celles des radars (qui localisent la pluie).Ces informations sont alors rentrées dans des modèles numériques qui reconstituent l'état de l'atmosphère dans le futur. Celui du centre Européen sur une perspective de 7 à 10 jours, Arpège, le français, jusqu'à 4 jours.

Publicité

+a va chauffer !

Publicité
Le tout est ensuite interprété par un prévisionniste qui va traduire le temps à venir..."Plus on avance dans le temps, plus les informations sont "grossières" pour aboutir in fine à des "tendances". Les prévisions saisonnières par exemple indiquent les tendances par rapport "à la normale"" précise Dominique.Concernant 2007, et donc son premier trimestre, Dominique prévoit des conditions douces pour toute l'Europe. Concernant un avenir plus éloigné... Madame météo confirme un réchauffement certain "Nous allons assister à un réchauffement de 1 à 2° C au niveau de la planète. Une tendance sensible et désormais confirmée qui n'exclue pas des hivers froids et longs comme celui de l'an passé". Résultat : on prenait l'apéro en terrasse à Nîmes en tee-shirt mardi 9 janvier, et le week-end d'avant, il était impossible de faire du patin à glace à Central Park à NYC faute de glace.Et Dominique est morte de rire parce que son mari ne sait pas quoi faire des skis qu'il a commandés au Père Noël !

Le site de Météo France

Publicité