Mauvais point pour ces trois belles marques ultra fashion !
Dim, Well et Aubade délocalisent leur fabrication loin d'ici...
Laissant derrière elles des centaines d'ouvrières au chômage.
Et si on faisait la grève de la lingerie ?

Dim, Well, Aubade... Pas glop !

Mauvais point pour ces trois belles marques ultra femmes fashion ! Dim, dam, dom... Et pim ! Leçon de séduction N° 1, N° 2, N° 3... Et paf ! Beautyline et fashionline de Well... Not well !

Publicité
Publicité
Ces marques de références, ces marques de légendes, ces marques qui ont gainé de caresses et de dentelles nos fesses, nos jambes et nos poitrines se jouent de nous ! Cynisme... C'est la grande raison économico-financière qui, bien sûr, leur impose de se casser loin d'ici. Pour aller là où la main d'œuvre est tellement moins cher et de laisser au passage des palanquées d'employées et ouvrières sur le carreau : 180 à Trimouille (Vienne), 200 à Autun (Saône-et-Loire) et 400 personnes au Vigan (Gard).

Bon, moi, cet hiver, c'est chaussettes et culottes en pilou.