Enfin, le soleil. Profitons-en ! Découvrons tout ce que nous avions enfoui, depuis des mois, sous des doudounes tristounettes. Me voici donc partie pour l'achat clé de l'été : le maillot. Entreprise délicate, d'autant plus que je savais ce que je voulais : un maillot "une pièce" qui allonge la silhouette, décolleté plongeant mais avec un bon maintien, échancré mais pas impudique, gai mais pas "flashy"... Classe et sexy à la fois. J'avais prévu du temps, heureusement. Disons-le tout de suite, j'aurais mieux fait de me le tricoter main.

Dans la première boutique, des rayures. Je n'ai rien contre mais, en largeur, on ne peut pas dire que cela affine. Dans la seconde boutique, des couleurs pastel, des fleurs délicates, un rêve. Un "deux pièces" qui existe en 44, quelle chance ! J'essaie. Pas mal, mais ce qui me gêne, c'est ce gros camélia rose, là sur la fesse gauche, ça souligne un peu trop... "Alors, essayez le string, c'est très mode". Devant mon air dubitatif, la vendeuse ajoute : "+a ne cisaille pas les bourrelets". Argument de choc ! Comme j'hésite encore, elle me précise que l'essayage n'engage à rien. Allons-y, pour le fun. Surprise : l'étiquette est devant. Normal, puisqu'il n'y a rien derrière... Avez-vous déjà essayé un string sur une culotte en coton et un collant noir ? C'est fou ce que ça vous met en valeur. La vendeuse écarte le rideau et devant mon air catastrophé me console : "Evidemment, comme ça, cela ne rend pas, mais je vous assure que ça fait la cuisse fuselée et la fesse pommelée. D'ailleurs, maintenant, tout le monde en porte". Tout le monde sauf moi ? Il faut vivre avec son temps. J'achète le string.
 

Trouver le bon !

Fière de mon achat, je me précipite pour l'essayer à la maison. Cela me laisse perplexe... Je dois avoir une mauvaise vue ! Moi, ça me fait la fesse en poire, la hanche vallonnée, la cuisse capitonnée et la taille de hanneton. Et c'est normal que ça roule sur les côtés ? Bon, je le porterai sous mon jogging. Pas pour faire du sport, non, mais pour traîner les jours de farniente.

Pour le maillot, j'ai continué mes recherches. "Je vois ce qu'il vous faut", m'a dit une vendeuse compréhensive en me tendant un maillot "une pièce" noir laqué. "Double gainage sur l'abdomen", m'a-t-elle précisé. Je vois qu'elle a compris mon problème. Pour l'enfiler, il faut être en apnée et avoir de sacrés biceps. Je m'assieds, en nage, c'est le cas de le dire, épuisée par l'effort. "Alors, êtes-vous bien maintenue ?" +a oui et pour longtemps, car il faut compter un bon quart d'heure pour l'enlever.

Publicité
Publicité
Tant pis, je garderai mon bon vieux maillot bleu océan, qui baille d'un peu partout, et je vais me draper dans des paréos arc-en-ciel que je n'enlèverai même pas pour me baigner. Cet été, ce sera ça ou une combinaison de plongée.

String ou pas string ? Venez en parlez sur notre forum !

Publicité